De chose en chose, 16 novembre 2011

Le texte suivant, signé Françoise David, est tiré de http://www.francoisedavid.com/2011/11/plus-colonise-que-ca…/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+FrancoiseDavid+%28Françoise+David%29

PLUS COLONISÉ QUE ÇA…!

15 novembre 2011

Ainsi donc la Caisse de dépôt et de placement du Québec, fleuron de notre économie, embauche des cadres supérieurs unilingues anglophones. Les comités d’investissement du groupe immobilier Ivanhoé Cambridge, filiale de la Caisse, se passeraient généralement en anglais.

Nous pensions que seul Stephen Harper avait le culot de choisir des juges unilingues anglophones à la Cour suprême? Détrompons-nous, l’embauche de cadres unilingues à la Caisse de dépôt, ça se passe au Québec et ce sont des Québécois qui procèdent à ces embauches. On me dit que cette situation existe aussi dans de grandes entreprises québécoises, mondialisation oblige (disent-elles!).

On s’étonnera après cela que des jeunes Québécois veuillent être bien certains de parler couramment anglais lorsqu’ils se préparent à entrer dans les milieux de travail! On se demandera pourquoi des immigrants-es francophones se mettent à apprendre l’anglais!

La connaissance de l’anglais, comme de d’autres langues, est une richesse pour quiconque. Mais je m’indigne devant ces entreprises qui exigent l’anglais à l’embauche même lorsque cela n’est pas nécessaire. Je m’insurge devant ces cadres unilingues anglophones, incapables de communiquer en français avec leurs employés. Voyez les propositions de Québec solidaire sur le français langue de travail à : http://tinyurl.com/3t7thnf

Le combat de la langue est plus que jamais nécessaire. Parce que le français, c’est notre passeur de culture. Parce que la culture québécoise est riche, variée, qu’elle nous rassemble au sein de la nation. Parce que le peuple du Québec se bat pour sa survie depuis 400 ans et veut durer au coeur d’un continent anglophone. Parce que la planète vibre d’identités diverses et que l’homogénéité culturelle, dominée par l’anglais actuellement et par la culture américaine, pourrait nous faire perdre cette diversité culturelle.

J’espère que l’enquête menée par l’Office de la langue française à la Caisse de dépôt va déboucher sur des correctifs réels et immédiats. J’espère que nous serons nombreux à protester!

Françoise David, Québec solidaire

ESPACES WEB FORT INTÉRESSANTS:

(Alternatives. La solidarité en action) http://www.alternatives.ca/

(Presse-toi à Gauche) http://www.pressegauche.org/index.php

(Vigile) http://www.vigile.net/

(Alternatives Économiques) http://www.alternatives-economiques.fr/

(Alternatives économiques. Mondialisation) http://www.alternatives-economiques.fr/mondialisation_fr_01_98.html

(Dehors Harper) http://dehorsharper.wordpress.com/

(Cahiers du socialisme) http://www.cahiersdusocialisme.org/

(Réseau du Forum social de Québec Chaudière-Appalaches) http://www.reseauforum.org/grille-calendrier/

(Canadian Centre for Policy Alternatives – Centre canadien de politiques alternatives) http://www.policyalternatives.ca/

(The Canadian Centre for Policy Alternatives is an independent, non-partisan research institute concerned with issues of social, economic and environmental justice. Founded in 1980, the CCPA is one of Canada’s leading progressive voices in public policy debates.)

LIVRE GRATUIT DANS LE WEB

LA SOLUTION, PAR RENÉ LEVESQUE, ANCIEN PREMIER MINISTRE DU QUÉBEC ET CHEF DU PARTI QUÉBÉCOIS – Le programme du Parti québécois présenté par René Lévesque. (1970)

http://classiques.uqac.ca/collection_documents/parti_quebecois/la_solution/la_solution.html

VIENT DE PARAÎTRE :

OUR SCHOOLS/OUR SELVES: FALL 2011. INSTRUMENTS OF SOCIAL CHANGE

by Erika Shaker

November 15, 2011 – Price: $15

Le texte suivant a été extrait de http://www.policyalternatives.ca/publications/ourschools-ourselves/our-schoolsour-selves-fall-2011

(espace web du Canadian Centre for Policy Alternatives – Centre canadien de politiques alternatives)

The fall 2011 issue of Our Schools/Our Selves asks: « If schools are truly to be instruments of social change, how we can ensure that the change we build together is inclusive, empathetic, just and empowering; that it serves students, educators and communities; that it broadens horizons rather than narrowing them; and finally, that its “strings” connect and engage rather than bind and limit? »

« The violin is a powerful image — strings and bridges evoke the act of making connections between students and their classrooms, and between schools and wider communities — and is a useful starting point into an exploration of what we must help schools do in order to build progress in a range of areas: gender equity; creating sustainable communities; media education and analysis; a school system that values experience, and cultural and social relevancy over standardization and evaluation; social justice, and accountable public institutions. »