Glanures de lectures 20 décembre 2011

Comme dans un champ où on glane, on s’en va d’épi en épi,

il s’en allait de chose en chose.

(C. F. Ramuz, Aimé Pache, 1911)

………………………………………………………….

INTERNET ET LES ENFANTS

Vous avez des enfants qui naviguent sur Internet? Consultez http://www.internetsanscrainte.fr/accueil.

 Voici un extrait du texte que contient le site susmentionné :

 Comment aider mon enfant à développer son sens critique ?

 Conseils clés :

Remettre en cause le statut même de l’internet n’est pas forcément une mauvaise idée. Internet, c’est comme la météo ou les informations au télé-journal, ça peut se tromper ou n’être pas totalement objectif…

Aider l’enfant à identifier et vérifier ses sources, à questionner la pertinence des informations trouvées lors d’une recherche, à se forger une opinion en croisant les informations

Publier avec eux : publier en ligne est parfois la meilleure manière de prendre de la distance avec les informations trouvées

Vérifier qu’il sait bien qui il accepte comme « ami » en ligne, et les raisons d’être du forum/ groupe qu’il souhaite rejoindre

Lui apprendre à sélectionner et à contrôler les informations personnelles qu’il met en ligne sur les sites, blogs, ou au sein des réseaux sociaux, notamment en y contrôlant les options de vie privée

L’inviter, avant de donner des informations sur un site, à se poser la question de leur utilisation… voire à lire la politique de celui-ci en matière de protection des données.

CAPITALISME THÉRAPEUTIQUE

 […] comme c’est le cas de l’ensemble des avancées invincibles de ce qu’on appelle le néolibéralisme, les apparences n’ont même plus à être sauvegardées. Adaptation, motivation, coaching: le continuum entre la thérapeutique, la gestion de la main-d’oeuvre au travail et l’assistance sociale – destinée à ceux qui ont le devoir de se réintégrer, fût-ce imaginairement, dans les circuits du travail – est tel que l’on peut désormais parler d’un « capitalisme thérapeutique ». (Isabelle Stengers, récipiendaire du grand prix de philosophie de l’Académie française en 1993, préface au livre En finir avec le capitalisme thérapeutique. Soin, politique et communauté, écrit par Josep RAFANELL I ORRA, La Découverte, Collection : Les Empêcheurs de penser en rond, 2011.

DES TARIFS ENCORE PLUS ÉLEVÉS, TOUJOURS PLUS ÉLEVÉS CHEZ VIDEOTRON

« Des hausses justifiées? «Je ne crois pas que ces augmentations soient justifiées», soutient Richard Paradis, consultant en communications et télécommunications au Groupe CIC. Selon lui, les résultats financiers de Vidéotron au trimestre clos le 30 septembre 2011 parlent d’eux-mêmes. Sa marge de profit a été de 45 %, soit un bénéfice d’exploitation de 275 millions sur un chiffre d’affaires de 612 millions. Bref, l’entreprise semble très rentable. «Vidéotron est la vache à lait de Quebecor», dit M. Paradis.


«Les marges de profit dans ce secteur sont généralement de 30 à 40 %. C’est plus que chez les pétrolières et les banques», souligne Anthony Hémond, analyste d’Internet et des télécommunications à l’Union des consommateurs.

 (PROTÉGEZ-VOUS, 24 NOV. 2011, http://www.protegez-vous.ca/technologie/videotron-encore-une-hausse-de-tarifs.html)

CROISSANCE

« Ce que nous savons désormais est que si nous serrons les dents et continuons à avoir confiance dans la croissance, nous allons, comme on dit, « droit dans le mur ». (Isabelle Stengers, récipiendaire du grand prix de philosophie de l’Académie française en 1993, Au temps des catastrophes. Résister à la barbarie qui vient, Éditions La Découverte, Collection : Les Empêcheurs de penser en rond, 2009, p. 12)

EMPREINTE ÉCOLOGIQUE

Le consommateur est invité à mesurer son « empreinte écologique, c’est-à-dire le caractère irresponsable et égoïste de son mode de consommation ». (Isabelle Stengers, récipiendaire du grand prix de philosophie de l’Académie française en 1993, Au temps des catastrophes. Résister à la barbarie qui vient, Éditions La Découverte, Collection : Les Empêcheurs de penser en rond, 2009, p. 15)

ÉVOLUTION

 «Cessons de confondre évolution technologique à évolution biologique. En reculant dans le temps se dégage certes “une tendance qui va vers la bipédie toujours plus perfectionnée, un accroissement de la taille corporelle, une augmentation du volume cérébral et une réduction de la face”. Pourtant, tous ces caractères n’évoluent pas de concert. Il y a 60 000 ans à peine, les Néandertaliens, guère plus corpulents que nous, avaient un cerveau plus grand (de l’ordre de 200 cm3). Il en était de même pour les hommes de Cro-Magnon… L’homme de l’an 2000, utilisant Internet, n’est pas différent, et certainement pas plus intelligent que celui qui a peint Lascaux.»

(P. Picq, Les origines de l’homme, Paris, Tallandier, 2005, cité par Line Mc Murray, Les technologies et la vie, texte publié dans l’Encyclopédie de l’Agora (ce texte est extrait de La beauté des petites bêtes que personne n’aime, Coll. Figures libres, Montréal, Liber, 2006) : http://agora.qc.ca/Documents/Animal–Les_technologies_et_la_vie_par_Line_Mc_Murray)

LE MONDE REGORGE DE BEAUTÉS !

À Lévis, par exemple, très beau est l’acte de bravoure exceptionnel d’une jeune père de famille, M. Patrick Grondin. Ce citoyen, véritable héros, s’est porté avec succès à la défense d’une femme blessée et poursuivie par un homme muni d’une machette. Il a reçu la médaille du civisme à l’Assemblée nationale du Québec. Félicitations !