Gaston Deschênes, la Côte-du-Sud, Étienne Chartier

Le 20 mai 2012, à Berthier-sur-Mer, la Société nationale des Québécois et des Québécoises de Chaudière-Appalaches (SNQCA) a remis le Prix Étienne-Chartier à l’historien Gaston Deschênes, devenu ainsi le Patriote de l’année 2012.

Le texte suivant est signé Gaston Deschênes.

 

« Je comprends que le prix Étienne-Chartier m’est attribué d’abord pour mes recherches et mes publications sur la Côte-du-Sud et je profite de l’occasion pour remercier ceux et celles qui m’ont lu et encouragé à écrire sur cette vieille région rurale qui constitue notre petite patrie.

« J’ai déploré, il y a bien près de 25 ans, que la Côte-du-Sud ne soit pas, intégralement, de Beaumont à Saint-André, une région touristique officielle et qu’elle ait été noyée dans une association touristique regroupant des sous-régions disparates. À tout prendre, le premier nom de cette région touristique, « Pays de l’Érable », n’était pas si bête alors que « Chaudière-Appalaches », qui évoque la Beauce et une chaîne de montagnes, évacue toute référence à la partie côtière de la région, au fleuve, à ses îles, et, disons-le modestement, à la partie qui est la plus riche du point de vue patrimonial et la plus connue sur le plan touristique.

 

« On pourrait ici multiplier les témoignages. Je n’en retiendrai que deux. On disait, dans le premier guide publié pour les automobilistes québécois, que la route qui mène de Lévis à Rivière-du-Loup traverse « les endroits de villégiature et les stations balnéaires les plus recherchées de la province. […] ». En 1855, dans un livre publié à titre de commissaire du Canada à l’expo universelle de Paris, Joseph-Charles Taché décrivait notre région comme une « magnifique suite d’établissements qui bordent la rive du bas Saint-Laurent, et qui est connue et célèbre dans le pays sous le nom la Côte du Sud ». Je pourrais citer aussi Aubert de Gaspé ou Chauveau, qui décrivait les riches paroisses de la Côte-du-Sud comme « une succession si harmonieuse de tous les genres de paysages imaginables, panorama le plus varié qui soit au monde, et qui ne cesse qu’un peu au-dessus de Québec, où commence à se faire sentir la monotonie du district de Montréal ».

 

« Que le nom « Côte-du-Sud » soit maintenant « inconnu », comme on le prétend sur la foi d’un sondage récent, n’étonne guère : c’est le résultat du message qu’on diffuse depuis plus de trente ans en brandissant un nom, Chaudière-Appalaches, qui l’a pratiquement occulté. C’est donc avec un certain sourire que je verrai la Côte-du-Sud remise à l’honneur avec la nouvelle carte électorale. La nouvelle circonscription ne correspond pas exactement à la région historique (pas encore), mais la vieille Côte-du-Sud recevra une bouffée d’oxygène extraordinaire. » (Source : http://www.oieblanc.com/nouvelles/lire/lhistoire-est-ttue?utm_medium=email&utm_campaign=ÉVITONS+UN+DRAME+À+LA+MALIK+OUSSEKINE%21&utm_source=YMLP&utm_term=6a01156f944385970b0168ebc4cbea…)

 

_ _ _ _

 

Émile Chartier est né à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud en 1798; il a été « le seul curé qui s’engage activement dans le mouvement révolutionnaire » du Bas-Canada en 1837 (Richard Chabot).

Lectures proposées :

« Le destin du curé Étienne Chartier »

Gilles Boileau, Histoire Québec, vol. 4, n° 2, 1998, p. 13-15.

http://id.erudit.org/iderudit/11230ac

André Gaulin, Éloge d’Étienne Chartier, L’Action nationale, 13-09-2007

http://www.action-nationale.qc.ca/index.php?option=com_content&task=view&id=539&Itemid=269

Texte de Richard Chabot paru dans le Dictionnaire biographique du Canada : http://www.biographi.ca/009004-119.01-f.php?&id_nbr=3827&terms=M

Répondez

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.