Les Caisses populaires Desjardins : des sources d’enrichissement pour les grandes banques ?

Les Caisses populaires Desjardins sont des sources d’enrichissement pour les grandes banques, a dit Alphonse Desjardins

Écoutons M. Desjardins, qui a fondé la Caisse populaire de Lévis (Québec) en 1900 :

« Sans nous préoccuper outre mesure du sort des banques, sachant fort bien qu’elles sont d’humeur et en état de se protéger elles-mêmes, nous pouvons affirmer que la multiplication des Caisses Populaires leur serait très avantageuse en ce qu’elIes [sic]grossiraient [sic]le flot des épargnes, et par là même, la richesse globale du pays, ce qui accroîtrait l’activité économique, d’où il résulterait un profit incontestable pour les grandes banques. C’est le phénomène qui s’est produit ailleurs. Pourquoi n’en serait-il pas de même ici ? Depuis quand les écoles élémentaires ont-elles fait du tort aux Universités! Ne faut-il pas savoir lire et écrire pour fréquenter ces maisons d’enseignement supérieur? Or, la Caisse populaire est l’école élémentaire économique. Quoique l’on fasse, la grande banque ne recueillera jamais le sou, cela coûte trop, grâce à son organisation luxueuse et à son personnel largement payé — tandis que la Caisse locale le fera aisément, par devoir d’abord, et par suite de son mode même de fonctionnement basé sur le dévouement social. »

(discours prononcé par M. Alphonse Desjardins devant l’Association catholique de la jeunesse canadienne-française en juin 1908; reproduit au http://archive.org/stream/lecongrsdelaje00chap/lecongrsdelaje00chap_djvu.txt)

Madame Monique Leroux, qui préside depuis quelques années le Mouvement Desjardins et qui a fréquenté l’ « Université » appelée Banque royale du Canada avant de postuler un poste à l’« école élémentaire » Desjardins, trouvera sans doute que M. Alphonse Desjardins ne maîtrise pas bien l’art de comparer. Mais elle se réjouira que son prédécesseur salue le dévouement social du personnel de son entreprise, dans son temps.

Nous tenons la preuve que la réalité peut être aussi amusante que la fiction.

Roger Martel (le Passeur de la Côte)

(Le Mouvement Desjardins est un fleuron de l’économie du Québec, comme on dit; c’est le plus grand employeur privé au Québec.)

 

VIENNE LE MOUVEMENT DE REFONDATION ET DE MORALISATION DU MOUVEMENT DESJARDINS !