La colonisation des territoires palestiniens par Israël

Revue Altermondes, n° 33 – mars 2013 > Dossier 33 – Colonies en Palestine, l’Europe au pied du mur !

 

Source : http://altermondes.org/spip.php?article1046

 

 

Quelles sont les lignes rouges que nous nous fixons ?

(Extraits)

Depuis la guerre de 1967, l’État d’Israël n’a eu de cesse d’encourager l’expansion des colonies dans les Territoires palestiniens occupés, au mépris du droit international. Plus de 500 000 colons y vivent aujourd’hui, au détriment des droits les plus élémentaires des Palestiniens. Les condamnations de la communauté internationale ne suffisent plus à cacher la complaisance dont bénéficie l’État israélien. L’Union européenne doit agir pour appuyer les efforts de celles et ceux qui, en Israël comme en Palestine, se battent pour la paix.

« Les annonces répétées d’Israël quant à l’accélération de la construction de colonies dans les Territoires palestiniens occupés, y compris Jérusalem-Est, envoient un message aux effets dévastateurs. Nous appelons le gouvernement israélien à faire marche arrière […] Toute activité de colonisation, y compris à Jérusalem-Est, doit cesser immédiatement « . Ainsi s’exprimait l’Union européenne, le 20 décembre 2011, devant le Conseil de sécurité de l’ONU. Une déclaration forte… mais pour quel résultat ? Un an plus tard, au lendemain du vote de l’Assemblée générale des Nations unies consacrant la Palestine, État observateur non membre, Benjamin Netanyahu, chef du gouvernement israélien, confirmait un projet de construction de quelque 3 000 nouvelles habitations pour des colons en Cisjordanie et à Jérusalem- Est.

Une matrice de contrôle

« Tant que les prises de position de la communauté internationale ne seront pas suivies d’effet, Israël n’a aucune raison d’arrêter le processus de colonisation, souligne Michel Warchavski, de l’Alternative Information Center (AIC). La colonisation est une politique de long terme qui vise à judaïser le plus grand espace possible.Tant qu’on laissera faire le gouvernement israélien, il continuera de déplacer les frontières car il considère que plus il aura avancé, plus le compromis qui lui sera imposé un jour lui sera favorable ».

Sommaire

 

I. A PROPOS DE LA COLONISATION…

 

« Quelles sont les lignes rouges que nous nous fixons ? »

 

 

Depuis la guerre de 1967, l’État d’Israël n’a eu de cesse d’encourager l’expansion des colonies dans les Territoires palestiniens occupés, au mépris du droit international. Plus de 500 000 colons y vivent aujourd’hui, au détriment des droits les plus élémentaires des Palestiniens. Les condamnations de la communauté internationale ne suffisent plus à cacher la complaisance dont bénéficie l’État israélien. L’Union européenne doit agir pour appuyer les efforts de celles et ceux qui, en Israël comme en Palestine, se battent pour la paix.

par David Eloy | Altermondes

Le territoire accaparé par les colonies

 

Carte de la Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine

La lente asphyxie de l’économie palestinienne

 

La vallée du Jourdain s’étend sur environ 2000 km2. La contrôler signifie avoir la mainmise sur la frontière avec la Jordanie, sur l’eau, ainsi que sur un très grand nombre de terres agricoles. Longtemps considérée comme le grenier à blé de la Palestine, elle est aujourd’hui celui d’Israël grâce aux 37 colonies qui y sont installées. Un exemple éclatant des conséquences de la colonisation sur l’économie palestinienne.

PAR ESTI MICENMACHER | WHO PROFITS | ISRAËL

Union européenne : une politique parfaitement incohérente

 

La politique de l’Union européenne sur les colonies est très floue. Agnès Bertrand, chargée de mission Moyen-Orient à APRODEV, un réseau de 17 grandes organisations européennes de développement qui travaillent avec le Conseil mondial des Églises, revient sur l’incohérence de cette politique commerciale européenne vis-à-vis d’Israël et sur ses conséquences pour l’économie palestinienne.

PROPOS RECUEILLIS PAR ANNA DEMONTIS | ALTERMONDES

« Les liens commerciaux n’expliquent pas tout »

 

PAR VÉRONIQUE DE KEYSER | DÉPUTÉE EUROPÉENNE | BELGIQUE | VICE-PRÉSIDENTE DU GROUPE SOCIALISTES ET DÉMOCRATES DU PARLEMENT EUROPÉEN

II. QUELLES SOLUTIONS POUR CONTRER LA COLONISATION ?

Intelligence collective et mobilisation

 

La mobilisation contre la colonisation est plurielle et se renouvelle sans cesse. Aucune victoire ne sera possible sans convergence des stratégies, sans intelligence collective. Les acteurs l’ont bien compris.

PAR DAVID ELOY | ALTERMONDES

La bataille contre l’ACAA

 

Le 23 octobre 2012, le Parlement européen a approuvé le Protocole relatif à l’évaluation de la conformité et l’acceptation des produits industriels (connu sous l’acronyme ACAA), un texte dit technique qui va se traduire par une intensification des relations commerciales entre l’Union européenne et Israël. Nicole Kiil-Nielsen, eurodéputée EELV, a voté contre. Entretien.

PROPOS RECUEILLIS PAR DAVID ELOY | ALTERMONDES

 

Produits des colonies ? Suivez l’étiquette !

 

Au regard du droit international, les colonies implantées dans les Territoires palestiniens occupés ne font pas partie de l’État d’Israël. Pourtant, en Europe, les produits qui en sont issus sont souvent vendus sous l’étiquette « Fabriqués en Israël ». En Grande Bretagne, les consommateurs ont exigé la transparence et un étiquetage leur permettant d’opérer des choix en conscience. Retour sur une mobilisation à succès qui aujourd’hui inspire d’autres pays.

PAR ANDREA PARACCHINI | JOURNALISTE

Les colonies : un investissement de plus en plus risqué

 

Bien que les colonies soient considérées comme illégales au regard du droit international, nombre d’entreprises, notamment européennes, n’hésitent pas à y investir. Partout dans le monde, des organisations et des citoyens se regroupent au sein de campagnes pour faire pression et obtenir le retrait de ces compagnies des colonies. Entretien avec Imen Habib, animatrice de la Campagne BDS France.

PROPOS RECUEILLIS PAR PIOTR MALEWSKI | JOURNALISTE

France Telecom et les relais de la colonisation

 

Réfugié derrière les clauses de l’accord de licence qu’il a signé avec l’opérateur israélien Partner Communications, le groupe France Telecom continue de ne pas prendre ses responsabilités. Pour longtemps ? Pas sûr…

PAR ROBERT KISSOUS | ASSOCIATION FRANCE PALESTINE SOLIDARITÉ (AFPS)

 

……………

 

Créée en mars 2005, Altermondes est une revue trimestrielle de solidarité internationale, destinée à toutes celles et tous ceux qui s’intéressent aux questions de solidarité internationale, de développement durable, de droits humains. (http://altermondes.org/spip.php?rubrique1)