En 2013, à Québec, séculaire rue Saint-Jean, une jeune apothicaire veille sur ses vieux grains calmants.

La pharmacie sise à l’intersection de la rue Saint-Jean et de la côte Sainte-Geneviève, à Québec,dans le faubourg Saint-Jean-Baptiste, appartient en 2013 à Madame Vicky Dubeau, pharmacienne. Elle a été fondée en 1880 par le docteur Édouard Morin; de 1904 à 1970, elle a été la propriété de deux Jolicoeur : Alfred et André. En 2013, de nombreux objets de pharmacie d’autrefois y sont exposés.

Quebec 2013-07-23_ - Version 2-2

[ grain « En pharmacie, préparations qui ne diffèrent des pastilles que par leur forme globuleuse«  (Littré-Robin 1865). Grains de Vals. On emploie (…) avec avantage des petites pilules dans lesquelles on fait entrer l’opium et le camphre dans des proportions convenables, et souvent nous prescrivons avec le plus grand succès nos grains calmants, composés par parties égales d’extrait résineux d’opium, de camphre et d’encens, préparés selon l’art (Journ. de méd. et de chir. pratiques,1841, XII, 316 ds Quem. DDL t. 8). » ( http://www.cnrtl.fr/definition/grain) ]

Propriétaires de la pharmacie de 1880 à 2013 :

Dr Édouard Morin 1880-1904

Alfred Jolicoeur 1904-1936

André Jolicoeur 1936-1970

1970-1982 Jacques Léveillé

1982-2008 Jacques R. Baron

Depuis 2008 Vicky Dubeau (Pharmaprix)


Il est question du pharmacien André Jolicoeur et de sa pharmacie dans l’article suivant de la revue d’histoire Cap-aux-Diamants : http://www.erudit.org/culture/cd1035538/cd1039403/6581ac.pdf

Voir aussi :

http://medicaments.bouteillesduquebec.ca/Pharmacie/jolicoeur.htm (photo d’une bouteille)

http://news.google.com/newspapers?nid=883&dat=19671222&id=sahaAAAAIBAJ&sjid=wUsDAAAAIBAJ&pg=3652,7791826 (annonce parue dans The Canadian Jewish Chronicle le 22 décembre 1967)

Quebec 2013-07-23_ - Version 2

Cette photo date de 1906.

 

Quebec 2013-07-23_phcie V Dubeau rue St-Jean

Voyez-vous le mot apothicaire ?

 

Quebec 2013-07-23_

Quebec 2013-07-23_-2

Phcie Jolicoeur 1re balance_

Première balance de la pharmacie, 1880

 

Photos prises par Roger Martel le 23 juillet 2013.

Journée mondiale des toilettes – L’Assemblée générale de l’ONU adopte une résolution sur l’assainissement pour tous, « Une question de dignité »

Source : Centre d’actualités de l’ONU: http://www.un.org/french/newscentre/

New York, 24 juillet 2013

( assainissement : Ensemble des travaux que doivent effectuer, en se conformant aux règles de l’hygiène, les particuliers, les collectivités, les pouvoirs publics, pour faire disparaître dans les agglomérations toute cause d’insalubrité. http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/tlfiv5/advanced.exe?8;s=1921860285; )

L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté mercredi une résolution sur l’assainissement pour tous qui décide de faire du 19 novembre la Journée mondiale des toilettes.

Pour le Vice-secrétaire général des Nations Unies, Jan Eliasson, cette résolution permettra aux Nations Unies d’accroître la prise de conscience et la mobilisation pour sauver des millions de vies.

« 2, 5 milliards de personnes n’ont pas accès à des toilettes et le manque d’accès à des services d’assainissement est l’une des causes principales de propagation des maladies et de décès d’enfants », a indiqué M. Eliasson devant l’Assemblée générale.

En dépit des progrès accomplis pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), près de 2.000 enfants meurent chaque jour de maladies, évitables, liées à la diarrhée.

Ajoutant qu’il s’agissait aussi d’une question de dignité, M. Eliasson a jugé inacceptable que les femmes courent le risque de viol ou d’abus pour satisfaire les besoins les plus pressants.

« Il est inacceptable que de nombreuses jeunes filles soient renvoyées de l’école en raison d’un manque de structures d’assainissement », a poursuivi M. Eliasson qui a rappelé le lancement en mars dernier d’un Appel à l’action pour l’assainissement.

En conclusion, le Vice-secrétaire général des Nations Unies a appelé tous les pays à intensifier leurs efforts pour que chacun puisse jouir de ses droits les plus élémentaires.

Le Secrétaire général de l’ONU plaide en faveur d’investissements éthiques

Source : Centre d’actualités de l’ONU: http://www.un.org/french/newscentre/

New York, 24 juillet 2013

« Notre objectif est d’encourager des approches relatives à l’investissement qui soient responsables et de long terme », a poursuivi le Secrétaire général de l’ONU (…).

Alors qu’il reste moins de 1.000 jours avant 2015, date butoir des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), il a appelé de ses voeux une masse critique d’investisseurs responsables, d’entrepreneurs et d’entreprises, prêts à lutter contre la corruption et à promouvoir les principes de défense de l’environnement et d’égalité des genres.

(…)

« Des entreprises responsables et éthiques sont essentielles pour restaurer la confiance envers les marchés », a-t-il poursuivi, faisant allusion aux dégâts causés par la récente crise financière.

Il a ensuite indiqué que le changement climatique, la pauvreté et la prégnance des inégalités étaient des risques systémiques de long terme qui demandent l’attention de tous.

« De plus en plus, les investisseurs qui embrassent des considérations éthiques comprennent que le retour sur investissement n’en sera pas diminué », a-t-il expliqué, soulignant au contraire la stabilité qui en résulte. »

Campagne « Libres et égaux » : Ban s’engage personnellement à défendre la cause LGBT.

Source : Centre d’actualités de l’ONU: http://www.un.org/french/newscentre/

New York, 26 juillet 2013

Alors que la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay, s’est joint à l’Archevêque Desmond Tutu et d’autres officiels, pour le lancement, vendredi, de la campagne des Nations Unies « Libres et égaux », à Capetown, en Afrique du Sud, le Secrétaire général a fait part de son engagement personnel pour le respect des droits des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT).

Dans un message transmis par son porte-parole, il appelle « les dirigeants mondiaux à s’attaquer à la violence contre les membres de la communauté des lesbiennes, homosexuels, bisexuels et transgenres de notre famille humaine ».

« Je me félicite aussi du message clef de la campagne: les droits de l’homme sont universels et nous pouvons modifier les comportements pour le mieux », dit-il, ajoutant qu’il s’est personnellement engagé à défendre cette cause.

Cette campagne d’information mondiale sans précédent vise à sensibiliser le public sur la violence et la discrimination homophobe, et de promouvoir un meilleur respect des droits des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres partout dans le monde.

En 2011, selon le Haut Commissariat aux droits de l’homme (HCDH), plus de 76 pays faisaient d’une relation consensuelle entre deux personnes de même sexe un délit pénal, passible de sanctions allant de l’emprisonnement à la peine de mort.

Dans beaucoup de pays, les lesbiennes, homosexuels, bisexuels et transgenres font également face à des discriminations en matière d’éducation, de santé ou sur le lieu de travail.

Navi Pillay a, pour sa part, indiqué qu’un changement d’attitude concernant les droits des LGBT commençait par des discussions souvent difficiles. « Avec cette campagne, nous voulons déclencher des millions de conversations à travers le monde », a-t-elle déclaré.

En 2011, 85 Etats ont signé une déclaration par laquelle ils expriment leurs préoccupations devant les violations des droits des LGBT, alors que le Conseil des droits de l’homme a adopté, la même année, sa première résolution sur le sujet.

Au sujet des droits des LGBT, voir : http://www.amnistie.ca/thematique/droits-lesbiennes-gais-personnes-bisexuelles-transgenres-0

 

 

La tragédie de Lac-Mégantic : Victor-Lévy Beaulieu prend la parole

Le texte suivant a été diffusé par l’écrivain québécois Victor-Lévy Beaulieu le 25 juillet 2013.

Lac-Mégantic,

ô douleur, ô misère!

PAR VICTOR-LÉVY BEAULIEU

Lac-Mégantic. La mort s’un seul enfant innocent,

D’une seule femme innocente,

D’un seul homme innocent,

Est la mort de toute l’humanité, a dit Albert Camus.

Lac-Mégantic. L’humanité y est morte

Au moins cinquante fois

Assassinée par des locomotives

Devenues folles et déraillant

Sur une voie ferrée désuète.

Lac-Mégantic. Derrière les locomotives,

Des wagons-citernes non sécuritaires

Transportant des centaines de milliers de litres

De combustible hautement inflammable.

Lac-Mégantic. Explosion, destructions,

Corps carbonisés, souffrance et douleur.

Lac-Mégantic. Complicité meurtrière des gouvernements

Qui dérogent à leurs propres lois

Au nom d’un capitalisme sauvage

Pour lequel les marchandises

Passent avant le bien-être

Des enfants, des femmes et des hommes.

Lac-Mégantic. Ce n’est pas seulement les drapeaux

Du Québec et du Canada

Qu’on aurait dû mettre en berne pour la semaine,

Mais tous ces trains du capitalisme sauvage

Embrasant le ciel – ô tragédie!

Lac-Mégantic. Que s’éveille enfin notre conscience!

Que notre compassion devienne solidarité et action.

Aimer, c’est agir vraiment, c’est agir maintenant.

La mort d’un seul enfant innocent,

D’un seul homme innocent,

D’une seule femme innocente,

Est la mort de toute l’humanité.

Lac-Mégantic. Ô douleur, ô misère!

Un chat que le photographe n’attendait pas…

Ne partez jamais sans votre appareil photo : sur votre chemin, vous pourriez hériter d’une belle surprise qui vous ferait regretter de ne pas l’avoir.

Ce 24 juillet 2013, à Lévis, au Québec, rue Fraser, un chat, un décor, une belle photo en perspective. Le photographe est ravi !

Bon vent !

Le Passeur de la Côte ( Roger Martel )

Un chat, un decor, rue Fraser

Photo prise le 24 juillet 2013 par Roger Martel

 

Le monde regorge de beautés. Exemple : le premier concert de Gabrielle, enfant, avec Marie-Sophie, sa maman

À Lévis, au Québec

De très doux et très beaux moments à l’ancienne église Sainte-Jeanne-d’Arc, quand Marie-Sophie Martel et sa fille, Gabrielle Lapointe, accompagnées d’un guitariste, ont chanté ce dimanche 21 juillet 2013. Marie-Sophie Martel est soprano; en 1994 elle a reçu le Prix Raoul-Jobin de l’Opéra de Québec. Gabrielle a beaucoup de talent (elle n’a jamais suivi de cours de chant), elle est spontanée, amusante, adorable; elle a neuf ans, presque dix; c’était sa première prestation publique, si l’on excepte sa participation, avec sa mère, à une messe célébrée à l’église Notre-Dame-de-la-Victoire, à Lévis. – Marie-Sophie Martel est originaire de Lévis, elle a fréquenté le Couvent de Lévis ( École Marcelle-Mallet ).

Bon vent, Gabrielle, bon vent à ta maman et à ton papa.

Le Passeur de la Côte (Roger Martel)

chapelle d adoration Ste-Jeanne d Arc_Levis 2013

Chapelle d’adoration (ancienne église Sainte-Jeanne-d’Arc)

Lapointe, Gabrielle, avec Marie-Sophie Martel,  et

Gabrielle Lapointe, Marie-Sophie Martel et

Lapointe, Gabrielle fille de Marie-Sophie Martel et de J.-F. Lapointe - Version 3

Gabrielle Lapointe

Photos prises le 20 juillet 2013 par Roger Martel ( qui n’est pas parent avec Marie-Sophie Martel )

L’évolution fulgurante de la famille du Québec

Une belle famille québécoise dans les années 1940 :

Martel M à Contr 1947 Fortin

Une belle famille québécoise au vingt-et-unième siècle :

Famille du Qc Mannequins Laurier 2013-07-18

La famille n’est que la nation en petit et en germe.

Mgr Louis-François LAFLÈCHE, Quelques considérations sur les rapports de la société civile avec la religion et la famille, 1866

La « famille canadienne-française ne se comprend que si on la considère comme l’instrument de la « continuité » entre les différents stades sociologiques par lesquels est passé le Canada français. C’est elle qui, non seulement a permis la « survivance culturelle », par la transmission de certaines valeurs culturelles à un nombre assez large de personnes à chaque générations, mais qui, en donnant un univers social et culturel spécifique à chaque Canadien français, a assuré la survie d’un Canada français.

Pierre GARIGUE, La Vie familiale des Canadiens français, Presses de l’Université de Montréal et Presses Universitaires de France, 1962

Après le drame de Lac-Mégantic, le citoyen ne doit pas rester inactif dans sa municipalité

Madame, Monsieur,

Dans votre ville, des trains circulent-ils? Transportent-ils des matières dangereuses? Du pétrole? Les infrastructures ferroviaires sont-elles en bon état? Les trains roulent-ils à une vitesse acceptable? Des voies ferrées devraient-elles être déplacées pour réduire les risques d’accident mortel ou d’endommagement majeur de l’environnement? Pensez-vous que les contrôles exercés par le gouvernement du Canada et les transporteurs ferroviaires sont suffisants, que les inspecteurs gouvernementaux sont trop peu nombreux, que l’État a eu tort de réduire la réglementation concernant le transport ferroviaire et de privatiser des services de transport par train?

Vous savez ce qu’on entend dire à Lac-Mégantic ces jours-ci? Écoutez cette citoyenne à qui une journaliste donne la parole : « Tout le monde se connaît ici, c’est un village. On a tous un mort à pleurer au moins », dit Hélène, qui en a contre les autorités pour être restées apparemment indifférentes aux demandes incessantes des citoyens – formulées depuis au moins trente ans – de mettre fin à cette circulation des trains au coeur du village. « Il passe six fois dans la place le train », dit Jocelyn. » Les fameux wagons noirs au contenu explosif ont un nouveau nom désormais : « On les appelle les wagons de la mort », laisse tomber Hélène. » (Marie-Andrée Chouinard, Le choc brutal de la réalité, Le Devoir, 9 juillet 2013, http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/382538/le-choc-brutal-de-la-realite)

Aujourd’hui, 10 juillet 2013, un quotidien de Québec, Le Soleil, informe ses lecteurs que « la raffinerie d’Énergie Valero [située à Lévis] – mieux connue comme la raffinerie d’Ultramar – confirme que du pétrole de l’Ouest canadien sera acheminé par train à ses installations de la Rive-Sud, dès la fin de l’été » et que « Cette décision d’Énergie Valero préoccupe la direction du Service de protection contre les incendies de Lévis (SPVL) ». Le journal ajoute que « ce sont entre 1 500 et 2 100 wagons de pétrole qui seront acheminés à la raffinerie lévisienne chaque mois ». Jusqu’à 2 100 wagons par mois! Qui dit que ce nombre n’augmentera pas?

Il faut que les citoyennes et citoyens du Québec, sans être alarmistes ni paniquards, interviennent tout de suite auprès de leurs élus des paliers municipal, provincial et fédéral, qu’ils leur posent des questions, qu’ils n’acceptent que des réponses claires et qu’ils exigent la mise en oeuvre rapide des mesures nécessaires à leur sécurité. Il faut aussi qu’ils se rebellent s’ils constatent que leurs élus restent inactifs ou les pressent d’être patients. À Lac-Mégantic, ils ont attendu pendant trente ans! Nous savons ce que ça a donné.

Roger Martel, citoyen de Lévis

P.-S. 1 Dans l’édition du 10 juillet 2013 du journal Le Peuple Lévis, le journaliste Pierre Duquet nous rafraîchit la mémoire : « La catastrophe ferroviaire survenue à Lac-Mégantic, écrit-il, vient rappeler que plusieurs municipalités de Chaudières-Appalaches ont aussi frôlé la catastrophe ».

P.-S. 2 « Lévis, Cornwall, Maxville, La Tuque… Dans toutes ces villes, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a pointé du doigt la vulnérabilité des wagons-citernes de catégorie 111A, rendus funestement célèbres depuis la tragédie de Lac-Mégantic. » (Amélie Daoust-Boisvert, Des wagons-citernes jugés vulnérables, Le Devoir, 10 juillet 2013, http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/382599/des-wagons-citernes-juges-vulnerables)

P.-S. 3 Un titre du journal Le Soleil, édition du 11 juillet 2013 : « L’Ultratrain d’Ultramar utilise les mêmes wagons que MMA ». (Pour en savoir plus, allez au http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/transports/201307/10/01-4669697-lultratrain-dultramar-utilise-les-memes-wagons-que-mma.php)

 Pont ferroviaire a Levis

 Beaucoup de personnes passent en-dessous de ce pont ferroviaire, route du Président-Kennedy, à Lévis.

À proximité, il y a des restaurants, des hôtels, des concessionnaires automobiles, une ou deux stations-service, et le Centre de congrès et d’expositions n’est pas loin.

Un grand nombre de personnes peuvent donc se retrouver en même temps sur ce petit espace de Lévis.

(La photo a été prise le 10 juillet 2013.)


					

«Les politiques publiques profitent aux nantis», titre El Watan le 13 juillet 2013

Rapport de la Banque africaine de développement sur l’Afrique du Nord : «Les politiques publiques profitent aux nantis»

El Watan (journal égyptien) le 13.07.13 – http://www.elwatan.com//economie/rapport-de-la-bad-sur-l-afrique-du-nord-les-politiques-publiques-profitent-aux-nantis-13-07-2013-220853_111.php

Le rapport de la BAD [sur l’Afrique du Nord en 2013] note que les pays d’Afrique du Nord ont assez bien résisté à la crise financière internationale de 2009, celle-ci a eu cependant des effets néfastes au niveau microéconomique, en particulier pour les PME.

[…]

Mais, mal ciblées, les politiques publiques ont continué à bénéficier essentiellement aux plus nantis, accentuant ainsi les inégalités et les vulnérabilités induites.

………………..

NOTE IMPORTANTE

Le mot POLITIQUE « recouvre autre chose que l’art d’harmoniser des intérêts divergents :

la politique vise à procurer à l’ensemble des citoyens les conditions matérielles et morales concrètes

dans lesquelles chacun pourra vivre humainement, librement.

Ce sont ces conditions qu’on désigne sous le nom de BIEN COMMUN ».

(Thomas Suavet, Dictionnaire économique et social, 2e édition, Paris, Les Éditions Ouvrières, ©1962, p. 312)

Le Passeur de la Côte