Le monde regorge de beautés. Exemple : la poésie populaire.

Et moi je m’enfouiyais

 

En passant près d’un moulin

Que le moulin marchait,

Et dans son joli chant disait :

Ketiketiketac, ketiketiketac ;

Moi je croyais qu’il disait :

Attrape, attrape, attrape, attrape, attrape, attrape,

Et moi j’ m’enfouiyais…

Et moi j’ m’enfouiyais.

 

En passant près d’un’ prairie,

Que les faucheurs fauchaient,

Et dans leur joli chant disaient :

Ah ! l’beau faucheur, ah l’beau faucheur

Moi je croyais qu’ils disaient :

Ah v’là l’voleur, ah v’là l’voleur !

Et moi je m’enfoui-foui…

Et moi j’ m’enfouiyais.

 

En passant près d’une église,

Que les chantres chantaient,

Et dans leur joli chant disaient :

Alleluia ! Alleluia !

Moi je croyais qu’il disaient :

Ah ! le voilà, ah ! le voilà !

Et moi je m’enfoui-foui…

Et moi je m’enfouiyais.

 

En passant près d’un poulailler

Que les poules chantaient,

Et dans leur joli chant disaient :

Coucouricou, coucouricou ;

Moi je croyais qu’ell’s disaient :

Coupons-y l’cou ! coupons-y l’cou !

Et moi je m’enfoui-foui…

Et moi je m’enfouiyais.

 

(Claude Roy, Trésor de la poésie populaire, textes choisis avec la collaboration de Claire Vervin, Paris, Seghers, 1967, p. 63-64)

Répondez

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.