Les entreprises minières et pétrolières du Canada

Source : revue québécoise Relations, numéro 769, décembre 2013, p. 35

L’organisme Développement et paix vient de lancer une campagne intitulée « Une voix pour la juste », qui vise à faire pression sur le gouvernement fédéral pour que soit créé un poste d’ombudsman indépendant pour l’industrie extractive canadienne. Nombreuses sont les voix qui s’élèvent pour dénoncer les pratiques de cette industrie, au Canada mais aussi dans les pays du Sud. Plusieurs collectivités de par le monde sont en effet victime de déplacements forcés, de conflits ou de la pollution de leur environnement, entre autres, en raison des activités de compagnies minières ou pétrolières canadiennes. (Site web de Relations : http://www.cjf.qc.ca/fr/relations/enkiosque.php?idp=133)

Le texte suivant provient de http://www.devp.org/fr/education/fall2013 (site web de Développement et paix) le 4 décembre 2013 :

Une voix pour la justice

Campagne d’éducation 2013

Développement et Paix lance sa nouvelle campagne, Une voix pour la justice, en réponse à des rapports reçus de collectivités d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine affectées par des activités minières et qui vivent des conflits, voient leur environnement pollué, subissent des déplacements forcés et d’autres conséquences négatives des activités minières d’entreprises canadiennes.

Ainsi, Une voix pour la justice appelle le gouvernement canadien à créer un poste d’ombudsman indépendant pour l’industrie extractive canadienne afin d’enquêter sur les plaintes déposées par les populations des pays du Sud affectées par les opérations d’entreprises canadiennes.

Voir aussi :

Droits humains des populations affectées par l’industrie minière en Amérique latine – compte-rendu de l’audience devant la CIDH – Allez au : http://www.devp.org/fr/blog/droits-humains-des-populations-affectees-par-lindustrie-miniere-en-amerique-latine-compte-rendu

Vidéo: Honduras et Pérou : le droit au consentement libre, préalable et éclairé – Allez au : http://www.devp.org/fr/blog/video-honduras-et-perou-le-droit-au-consentement-libre-prealable-et-eclaire

 

Les entreprises extractives du Canada

« À Washington DC le 1er novembre dernier, sept délégués d’Amérique latine ont participé à une audience devant la Commission interaméricaine des Droits de l’Homme (CIDH) de l’Organisation des États Américains (OEA). La délégation était constituée de représentants du Brésil, du Chili, de Colombie, du Honduras et du Pérou.

« Cette audience a eu lieu après trois ans de travail à répertorier une vingtaine de cas d’abus des droits humains liés à l’industrie extractive. Une quinzaine d’organisations réparties dans une dizaine de pays ont collaboré à cette tâche.

« Pour la première fois, la notion de responsabilité des États d’origine a été soulevée. Il était question principalement du Canada, car plus de 75 % des entreprises extractives du monde y sont enregistrées et plus de 60 % de leurs projets miniers se situent en Amérique latine. Le Brésil a aussi été présenté comme pays ayant un double statut : pays hôte (là où s’installe une compagnie minière) et pays d’origine (là où la compagnie minière est enregistrée). » (http://www.devp.org/fr/blog/droits-humains-des-populations-affectees-par-lindustrie-miniere-en-amerique-latine-compte-rendu)

Répondez

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.