Voyager en traversier entre Québec et Lévis

http://quebeccityshistory.wordpress.com/2013/09/28/a-ferry-between-quebec-and-pointe-levy-1818/

Madame Vicky Lapointe tient un très utile site web (merci, Madame!). Aujourd’hui,  17 décembre 2013, elle offre un document ancien sur la traverse Québec-Lévis. Pour en prendre connaissance, cliquez sur le lien ci-dessus.

Roger Martel

 

DSCN0047

Lévis et un traversier vu d’un traversier en novembre 2013 (photographié par le Passeur de la Côte)

Pour la réalisation de l’idéal de fraternité

L’édition des 14 et 15 décembre 2013 du quotidien montréalais Le Devoir présente un texte de Madame Valérie Cayouette Guilloteau, professeure de philosophie au Collège d’enseignement général et professionnel de Limoilou et citoyenne de Lévis. On ne saurait trop recommander de lire ce texte, intitulé L’allocation universelle et le principe fondamental d’égalité des chances.

Extrait :

[]face à la précarisation continue du marché du travail et à l’exclusion sociale que cela engendre, l’allocation universelle se présente comme une base de sécurité et de confiance nécessaire à la dignité de tous.

Elle peut être vue comme une sorte de police d’assurance contre la précarisation et une réaffirmation de l’idéal de fraternité et de coopération.

(Le Devoir, 14 décembre 2013 | Valérie Cayouette Guilloteau | Le Devoir de philo

http://www.ledevoir.com/societe/le-devoir-de-philo/395191/l-allocation-universelle-et-le-principe-fondamental-d-egalite-des-chances)

 

Valérie Guilloteau 2012 Profil-Lévis-1

Valérie Cayouette Guilloteau, 2012

…………………………….

Renseignements et opinions sur l’allocation universelle 

1

http://fr.wikipedia.org/wiki/Revenu_de_base

2

http://www.revenudexistence.org/

Le Revenu d’Existence : une réforme de société

Si le Revenu d’Existence semble n’apporter qu’un modeste supplément de revenu à une faible tranche de la population, il initie pourtant l’une des réformes de société les plus essentielles à plus d’un titre. En effet :

  1. Il modifie de façon radicale la distribution primaire des revenus. Une part de l’ordre de 15% à 20% du PIB est distribuée à chacun, du seul fait de son existence, sans autre justification. C’est une réforme fondamentale dans l’organisation des transferts sociaux.

  2. De par sa simplicité et sa transparence il évite tout passe-droit, limite la bureaucratie, met fin au maquis inextricable des diverses aides à la personne.

  3. Il ne constitue en aucune manière une désincitation au travail puisque, à l’inverse des minima sociaux actuels, toute activité rémunérée procure un revenu supplémentaire.

  4. Il donne à chacun l’assurance d’un revenu minimum garanti, en toutes circonstances, quels que soient les aléas de la vie, à une époque où le plein emploi ne peut être assuré tout au long de la vie.

Dans les circonstances présentes, en ce début du 21ème siècle, l’instauration du Revenu d’Existence s’impose tant pour des raisons sociales qu’économiques.

3

http://www.gboss.ca/revenu_universel.html

4

Revenu de base – L’allocation universelle expliquée par le professeur Philippe Van Parijs – Octobre 2013

http://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/revenu-de-base-l-allocation-41306

5

Financer l’allocation universelle : http://www.monde-diplomatique.fr/2013/05/MYLONDO/49066

6

L’allocation universelle. Utopie pour l’Europe d’aujourd’hui

http://www.uclouvain.be/cps/ucl/doc/etes/documents/revegenereux.pdf

7

Une allocation universelle garantirait-elle une meilleure justice sociale ?

http://harribey.u-bordeaux4.fr/travaux/travail/alloc-univ.pdf

8

Le revenu de base fait peur à la gauche

http://www.slate.fr/story/61823/revenu-base-gauche-peur

9

De la sécurité sociale à une allocation universelle de solidarité

http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/social/emploi/221181951/securite-sociale-a-allocation-universelle-solidarite

10

Le revenu de base: un nouveau paradigme

http://alternative21.blog.lemonde.fr/presentation/le-revenu-de-base-un-nouveau-paradigme/

11

Revenu minimum garanti : trois études de cas

http://www.iris-recherche.qc.ca/wp-content/uploads/2013/04/IRIS-brochure-Revenu-Minimum_WEB.pdf

12

Une justification du revenu de citoyenneté inconditionnel et universel au dessus du seuil de pauvreté. Par Alain Massot.
http://classiques.uqac.ca/contemporains/massot_alain/justification_revenu_citoyennete/justification_texte.html

13

L’allocation universelle contre la protection sociale

http://www.rtbf.be/info/opinions/detail_l-allocation-universelle-contre-la-protection-sociale?id=8018227

Les caisses scolaires du Mouvement Desjardins : « L’épargne scolaire, elle, s’empare de l’enfance… »

Le 2 décembre 2013, j’ai envoyé un courriel à la Ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec, Madame Marie Malavoy :

Madame la ministre,

Que font le Mouvement Desjardins et ses caisses scolaires dans les écoles fréquentées par des enfants de 4 à 12 ans? Apprendre aux enfants à épargner? Dans un document distribué à des écoliers en 2012, Desjardins dit : « Grâce à ce mode d’épargne [la caisse scolaire], les jeunes de niveau primaire s’habituent à épargner et apprennent des notions d’économie et de coopération »; dans le web, Desjardins admet que l’un des objectifs pédagogiques de ses caisses scolaires est de faire « connaître et comprendre » la « notion de coopération ».  Le MouvementDesjardins est fidèle à son fondateur : en 2013, il lorgne « la relève des futurs épargnants que préparera la caisse scolaire », comme le faisait consciemment Alphonse Desjardins il y a un siècle : « À partir du constat que la caisse scolaire peut s’avérer une œuvre auxiliaire des plus utiles pour la caisse populaire, écrit en 2012 un historien à l’emploi de Desjardins, [Alphonse] Desjardins fait sien cet écrit de l’économiste français Léon Say : « La caisse agit sur les adultes, mais son action devra être lente à raison même de la force de résistance des habitudes prises; tandis que de son côté l’épargne scolaire, elle, s’empare de l’enfance et la façonne dès le berceau à cette vertu sociale de l’économie. […] Par cette nouvelle activité, on préparera de nombreuses recrues qui viendront grossir plus tard les rangs des sociétaires des Caisses populaires. » (Alphonse Desjardins 1854-1920, Septentrion, p. 380) Il est intolérable que l’État du Québec et les commissions scolaires laissent entrer le Mouvement Desjardins dans les écoles pour « grossir plus tard les rangs des sociétaires des Caisses populaires ». Pourriez-vous me dire, Madame la ministre, pourquoi le ministère de l’Éducation accepte la présence indue du Mouvement Desjardins dans les écoles?

Roger Martel

Dans l’édition du 20 novembre 2013 de l’hebdomadaire Le  Journal de Lévis, une publicité du Mouvement Desjardins apporte une autre preuve aux citoyens qui protestent contre l’action de Desjardins dans les maternelles et écoles primaires du Québec : Desjardins cherche bien à préparer, avec ses caisses scolaires, des coopérateurs, des « recrues qui viendront grossir plus tard les rangs des sociétaires des Caisses populaires ». Voici la publicité en question :

Desjardins et ses petits coopérateurs_Pub - 1Les entreprises qui ne sont pas des coopératives sont-elles interdites au Québec? Non.  Il faudrait donc, en toute justice, que le ministère de l’Éducation les autorise à entrer dans les écoles elles aussi. Est-ce que c’est ce que veulent les citoyens?

Roger Martel (le Passeur de la Côte)

Conférence de la Société d’histoire de Saint-Romuald le dimanche 15 décembre 2013

La Société d’histoire de Saint-Romuald lance à tous une invitation que beaucoup trouveront irrésistible; lisons-la :

Notre prochaine conférence aura lieu le dimanche 15 décembre 2013, à 13h30, dans la salle de l’Hôtel de ville à Saint-Romuald. J’aurai le plaisir à cette occasion de vous parler de la vie de quartier autrefois à Saint-Romuald. À l’aide de plus de 250 photos d’époque, je raconterai comment les choses se passaient à Saint-Romuald pendant la période de mon enfance et aussi celle qui l’a précédée.

Cette conférence sera basée sur mes souvenirs et mes lectures ainsi que sur les connaissances que les archives de la Société d’histoire m’ont permis d’acquérir depuis 21 ans. Pour plusieurs d’entre vous, cette conférence ravivera des souvenirs. Pour les autres, souhaitons qu’elle vous permettra de mieux connaître notre passé. Au plaisir de vous accueillir le 15 décembre. Bienvenue à tous !

Michel L’Hébreux, président, Société d’histoire de Saint-Romuald

St-Romuald Rue Commerciale a

Saint-Romuald, rue Commerciale (rebaptisée chemin du Fleuve)

Le monde regorge de beautés. Exemple : une belle fête dans une rue, pour toute la famille.

Il y en a qui prétendent : le Marché de Noël, c’est pour attirer du monde dans des magasins. Je soutiens : le Marché de Noël, c’est un prétexte pour réjouir le cœur des grands et des petits. Le Marché de Noël de Lévis (au Québec), tenu rue Bégin, s’est terminé aujourd’hui, le dimanche 8 décembre 2013. Le temps était magnifique, le soleil occupait beaucoup de place mais, heureusement, il n’a pas fait fuir le froid (sans lui, une fête hivernale ne pourrait pas être réussie parfaitement).

La rue était animée et gaie, joliment décorée (merci entre autres aux tricoteuses). Un ensemble de musiciens-chanteurs, La Ritournelle, la sillonnait; ces artistes sont trop talentueux pour que l’on ne prenne pas le temps de les écouter ! Un gnome ravissait les enfants et plaisait fort aux adultes : on voyait qu’il avait bien appris ses leçons, y compris ses leçons de français. Un renard attirait les enfants et les enfants surent tenir l’animal loin des estaux aux fromagers. Je ne vous dis pas tout, pour que vous ayez des surprises en décembre 2014.

Roger Martel (le Passeur de la Côte)

Site web de La Ritournelle : http://www.laritournelle.info/

PHOTOS DU

Marché de Noël

DE LÉVIS (QUÉBEC),

8 DÉCEMBRE 2013

Lévis_Marché de Noel Rue Bégin 2013-12-08 - 59 - Version 2

Le gnome

Lévis_Marché de Noel Rue Bégin 2013-12-08 - 13

L’ensemble La Ritournelle

Lévis_Marché de Noel Rue Bégin 2013-12-08 - 77 - Version 2

Événement Graffiti-Tricot

Lévis_Marché de Noel Rue Bégin 2013-12-08 - 78

Lévis_Marché de Noel Rue Bégin 2013-12-08 - 53

Lévis_Marché de Noel Rue Bégin 2013-12-08 - 46

Lévis_Marché de Noel Rue Bégin 2013-12-08 - 19

Lévis_Marché de Noel Rue Bégin 2013-12-08 - 28

Lévis_Marché de Noel Rue Bégin 2013-12-08 - 30 - Version 2

Photos : Roger Martel

La misère, la richesse, et vous et moi

Vous connaissez la peinture ci-dessous ? C’est Le Massacre des Innocents (meurtre des enfants de moins de deux ans), réalisé par Peter Paul Rubens (1577-1640) dans les années 1610 (Rubens utilisera le même sujet dans les années 1630). En 2002, un Canadien a déboursé plus de 60 millions de dollars pour l’acquérir.

 

Rubens_P Paul_Massacre des innocents 1re version

Vous, moi, si nous avions 60 millions de dollars à utiliser comme bon nous semble, qu’en ferions-nous ? Pensons-y.

 

Misere Choix pour web 2013-12-07 - 18 Misere Choix pour web 2013-12-07 - 19 Misere Choix pour web 2013-12-07 - 20 Misere Choix pour web 2013-12-07 - 21 Misere Choix pour web 2013-12-07 - 01 Misere Choix pour web 2013-12-07 - 02 Misere Choix pour web 2013-12-07 - 03 Misere Choix pour web 2013-12-07 - 04 Misere Choix pour web 2013-12-07 - 05 Misere Choix pour web 2013-12-07 - 06 Misere Choix pour web 2013-12-07 - 07 Misere Choix pour web 2013-12-07 - 08 Misere Choix pour web 2013-12-07 - 09 Misere Choix pour web 2013-12-07 - 10 Misere Choix pour web 2013-12-07 - 11 Misere Choix pour web 2013-12-07 - 12

« VOUS VOULEZ LA MISÈRE SECOURUE, MOI, JE LA VEUX SUPPRIMÉE. »

Victor Hugo – 1802-1885 – Aux élus de droite de la chambre des députés

Les photos proviennent du web.

Enbridge n’est pas dans l’intérêt du Québec, clame Nature Québec

Source : L’Aut’ Journal, 04 décembre 2013, http://www.lautjournal.info/default.aspx?page=3&NewsId=4998

Nature Québec

« La réalisation du projet d’Enbridge n’est pas dans l’intérêt du Québec et des Québécois, et doit être rejetée », a déclaré Christian Simard, directeur général de Nature Québec devant la commission parlementaire chargée d’analyser ce projet. Selon l’organisme, le projet ouvre la porte des marchés de l’Est au pétrole des sables bitumineux, le pétrole le plus dommageable en termes d’émissions de gaz à effet de serre et de pollution. Il nuira aux efforts du Québec d’établir une économie indépendante du carbone orientée vers les énergies renouvelables et l’électrification des transports. Nature Québec invite les parlementaires à s’élever au-dessus du chantage économique classique et des intérêts à courte vue des actionnaires de Valero et de Suncor qui verront baisser, temporairement, les coûts d’approvisionnement à leur raffinerie.

L’organisme recommande notamment à Québec de procéder à une évaluation complète et indépendante des projets de pipelines sur son territoire et d’aviser Ottawa que ces projets ne sauraient se réaliser sans son autorisation.

Beaucoup de risques, peu de retombées…

L’inversion et l’augmentation du débit à l’intérieur d’un pipeline vieux de 40 ans ne se feront pas sans risques pour les milieux naturels du Québec. La ligne 9B d’Enbridge, d’un diamètre de 76,2 cm, est identique à la ligne 6B impliquée dans le déversement de Kalamazoo en 2010. La ligne 9 traverse plusieurs milieux sensibles qui abritent des espèces rares et protégées. Le pipeline rencontre plusieurs milieux humides et aquatiques d’importance, dont la rivière des Outaouais. La rivière Mascouche est située à 450 mètres au nord du poste de Terrebonne, où d’importants travaux sont prévus. Le traitement des sols contaminés qui seront découverts et déplacés pendant les travaux est loin de respecter les règles de l’art en la matière.

Selon Charles-Antoine Drolet, biologiste et vice-président de Nature Québec, « l’étude d’impacts déposée par Enbridge à l’Office national de l’énergie est largement incomplète et sous-estime systématiquement les impacts de ces travaux et de la contamination de même que les risques associés à des déversements accidentels. »

Le Québec et l’Alberta n’ont pas les mêmes intérêts

Nature Québec demande aux principaux partis politiques de s’élever au-dessus des intérêts des raffineries et de relativiser leur classique chantage à l’emploi. Une étude du Conference Board du Canada en 2011 ne relève même pas les difficultés d’approvisionnement comme facteur dans les difficultés qu’a connues le secteur au Canada ces dernières années. Le Québec doit plutôt se projeter vers l’avenir et prendre le virage des économies d’énergie et de la réduction de sa consommation de pétrole, notamment par l’électrification des transports. Ce n’est qu’ainsi qu’il pourra espérer atteindre l’objectif de réduction de 25 % de GES qu’il s’est fixé d’ici 2020.

 

Nelson Mandela ou le triomphe des principes

Nelson Mandela ou le triomphe des principes

 

La mort de Nelson Mandela, annoncée jeudi 5 décembre, n’est rien de moins que la mort d’un des plus grands hommes du XXe siècle, sinon le plus grand dans la sphère politique. Pas seulement parce que ses combats ont épousé les luttes majeures de son époque (égalité des droits, anticolonialisme, antiracisme), mais parce qu’à chacune des étapes de sa vie, il a fait triompher ses principes, même quand il les a trempés dans le réalisme politique. Il a eu des pairs dans ses luttes – combat révolutionnaire, leader syndical et politique, emprisonnement, pouvoir, retraite –, des personnalités qui ont marqué leur temps sur les cinq continents, mais aucun n’est parvenu à franchir toutes ces phases avec autant de réussite et surtout d’intégrité.

 

( Thomas Cantaloube, Nelson Mandela ou le triomphe des principes, Mediapart, 5 décembre 2013, http://www.mediapart.fr/journal/international/051213/nelson-mandela-ou-le-triomphe-des-principes )

Les entreprises minières et pétrolières du Canada

Source : revue québécoise Relations, numéro 769, décembre 2013, p. 35

L’organisme Développement et paix vient de lancer une campagne intitulée « Une voix pour la juste », qui vise à faire pression sur le gouvernement fédéral pour que soit créé un poste d’ombudsman indépendant pour l’industrie extractive canadienne. Nombreuses sont les voix qui s’élèvent pour dénoncer les pratiques de cette industrie, au Canada mais aussi dans les pays du Sud. Plusieurs collectivités de par le monde sont en effet victime de déplacements forcés, de conflits ou de la pollution de leur environnement, entre autres, en raison des activités de compagnies minières ou pétrolières canadiennes. (Site web de Relations : http://www.cjf.qc.ca/fr/relations/enkiosque.php?idp=133)

Le texte suivant provient de http://www.devp.org/fr/education/fall2013 (site web de Développement et paix) le 4 décembre 2013 :

Une voix pour la justice

Campagne d’éducation 2013

Développement et Paix lance sa nouvelle campagne, Une voix pour la justice, en réponse à des rapports reçus de collectivités d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine affectées par des activités minières et qui vivent des conflits, voient leur environnement pollué, subissent des déplacements forcés et d’autres conséquences négatives des activités minières d’entreprises canadiennes.

Ainsi, Une voix pour la justice appelle le gouvernement canadien à créer un poste d’ombudsman indépendant pour l’industrie extractive canadienne afin d’enquêter sur les plaintes déposées par les populations des pays du Sud affectées par les opérations d’entreprises canadiennes.

Voir aussi :

Droits humains des populations affectées par l’industrie minière en Amérique latine – compte-rendu de l’audience devant la CIDH – Allez au : http://www.devp.org/fr/blog/droits-humains-des-populations-affectees-par-lindustrie-miniere-en-amerique-latine-compte-rendu

Vidéo: Honduras et Pérou : le droit au consentement libre, préalable et éclairé – Allez au : http://www.devp.org/fr/blog/video-honduras-et-perou-le-droit-au-consentement-libre-prealable-et-eclaire

 

Les entreprises extractives du Canada

« À Washington DC le 1er novembre dernier, sept délégués d’Amérique latine ont participé à une audience devant la Commission interaméricaine des Droits de l’Homme (CIDH) de l’Organisation des États Américains (OEA). La délégation était constituée de représentants du Brésil, du Chili, de Colombie, du Honduras et du Pérou.

« Cette audience a eu lieu après trois ans de travail à répertorier une vingtaine de cas d’abus des droits humains liés à l’industrie extractive. Une quinzaine d’organisations réparties dans une dizaine de pays ont collaboré à cette tâche.

« Pour la première fois, la notion de responsabilité des États d’origine a été soulevée. Il était question principalement du Canada, car plus de 75 % des entreprises extractives du monde y sont enregistrées et plus de 60 % de leurs projets miniers se situent en Amérique latine. Le Brésil a aussi été présenté comme pays ayant un double statut : pays hôte (là où s’installe une compagnie minière) et pays d’origine (là où la compagnie minière est enregistrée). » (http://www.devp.org/fr/blog/droits-humains-des-populations-affectees-par-lindustrie-miniere-en-amerique-latine-compte-rendu)