Une affirmation infondée dans la revue Histoire Québec de la Fédération des sociétés d’histoire du Québec.

Lévis, le 22 juin 2014

 

Monsieur Richard M. Bégin, président de la Fédération Histoire Québec

Revue Histoire Québec

4545, av. Pierre-De Coubertin
Montréal (Québec) H1V 0B2
courriel : fshq@histoirequebec.qc.ca

 

Monsieur,

 

Histoire Québec (volume 19, numéro 2) contient une importante affirmation indéniablement infondée faite par Madame Claudia Mendez Ishii dans son article intitulé La cage de La Corriveau, à l’époque où elle était, si ma mémoire est bonne, la vice-présidente de la Société d’histoire régionale de Lévis (SHRL). Dans le Résumé/Extrait de cet article publié par Érudit dans le web, Madame Mendez Ishii écrit ceci :

 

« nous avons retrouvé la cage de La Corriveau au Peabody Essex Museum aux États-Unis. Nous étions très émus par cette découverte et animés par le désir d’approfondir le sujet. Donc, en décembre, deux membres du conseil d’administration de la Société d’histoire régionale de Lévis (SHRL), Manon Pelletier [lisez la note 1) et moi-même sommes allées rendre visite à la cage de La Corriveau. [] Pour l’occasion, l’artefact été sorti de son entrepôt et on nous a permis de prendre plusieurs photos et mesures. On a mis à notre disposition toute l’information détenue par le musée, de notre côté, nous leur avons offert une copie du dossier sur La Corriveau que nous possédons à la SHRL. Ils ne savaient pas ce qu’ils avaient entre les mains, ni l’importance sur l’imaginaire québécois de cette terrible histoire. Toutefois, ils connaissent bien la valeur historique d’un tel objet. Il est unique, selon le conservateur d’une des plus anciennes collections… » (Érudit, http://www.erudit.org/culture/hq1056841/hq01043/70711ac.html?vue=resume&mode=restriction vu le 17 mai 2014 (Lisez la note 2.)

 

L’affirmation de Madame Claudia Mendez Ishii a été contredite par les Musées de la civilisation du Québec et par les auteurs du livre La Corriveau. De l’histoire à la légende : Dave Corriveau et Catherine Ferland (docteure en histoire), entre autres. (Lisez la note 3.)

 

Une revue sérieuse se ferait un devoir de publier un correctif rapidement. Je m’attends donc à trouver un correctif clair, bien mis en évidence, dans le prochain numéro d’Histoire Québec.

 

Veuillez, Monsieur, agréer l’expression de mes sentiments les meilleurs.

 

Roger Martel, Lévisien

 

Note 1 : Madame Manon Pelletier exploite (ou exploitait) l’entreprise Tours Suivez le guide avec Madame Mendez Ishii; elle a déjà appartenu au conseil d’administration de la SHRL.

 

Note 2 : La revue de la SHRL, La Seigneurie de Lauzon (numéro 122, hiver 2012), a publié un article de Madame Mendez Ishii intitulé La cage de La Corriveau comme celui qu’elle a offert à Histoire Québec.

 

Note 3 : Curieusement, le 22 juin 2014, on trouve encore dans le site web de la Société d’histoire régionale de Lévis (SHJRL) des affirmations comme celle-ci : « en collaboration avec Les Musées de la civilisation de Québec nous présentons l’exposition « La Corriveau, au-delà de la légende », en présence de l’artéfact original. Cette exposition, une première canadienne, sera l’unique occasion de voir cet objet légendaire et de prendre la mesure des tragiques événements survenus en 1763. Pour l’occasion, Claudia Méndez, vice-présidente de la SHRL, présentera l’histoire de cette trouvaille ». Ou comme cette autre  : « Comme vous le savez, dans le dernier numéro (124) de La Seigneurie de Lauzon, Claudia Méndez a publié un article sur la découverte, aux États-Unis, de la cage de la Corriveau. » (Naturellement, la SHRL aurait dû retirer ces textes ou les modifier.)

 

Il semble que la SHRL soit seule à avoir la certitude que la « cage » de Salem est celle qui a servi à exposer Madame Corriveau. Ou elle n’ose peut-être pas avouer publiquement avoir induit ses membres et la population en erreur (son affirmation infondée s’apparente aujourd’hui à un mensonge). – MONSIEUR BÉGIN, APPROUVEZ-VOUS LE COMPORTEMENT DE LA SHRL?

 

Répondez

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.