Doc, doc, doc! (Déduit médical)

Le vigoureux jeune scout continue sa tournée des maisons avec sa boîte munie d’une fente capable de recevoir les billets de cinq dollars, de dix dollars, de vingt dollars, de cent dollars et même de mille dollars, mais qui est est vide. Il frappe à une porte :

  • Doc, doc, doc!

C’est le médecin-ministre-député de la circonscription 127 qui ouvre et la porte et la bouche :

  • « Mon argent est dans ma grosse trousse de docteur, je l’ai oublié chez l’un de mes mille six cents patients, je ne sais pas lequel, alors… mais j’encourage tous mes électeurs à payer leurs taxes et leurs impôts dont une partie aboutit dans mes poches, va voir mes voisins, jeune scout, c’est du ben bon monde. »

Le scout va plutôt se coucher.

Le lendemain, le jeune scout se heurte à une porte de garage, il fait quelques pas qui le conduisent à une porte bien plus imposante. Il frappe :

  • Doc, doc, doc!

C’est le médecin-premier ministre-député de la circonscription 127 bis qui répond. Il ajoute : « Désolé, mon jeune sympathique, je n’ai pas d’argent au Canada. »

Le scout vainc son envie d’aller se coucher. Il passe devant les portes d’une église, pense à aller piller les troncs, mais il se dit qu’il doit donner le bon exemple à ses parents et aux autres adultes et ne pas convoiter le bien d’autrui au-delà d’une limite raisonnable (il réfléchit puis efface au-delà d’une limite raisonnable). À coté de l’église s’élève jusqu’aux dieux un immense presbytère devenu ancien avec le temps mais qui a été merveilleusement refait à l’inauthentique. À la porte le scout frappe :

  • Doc, doc, doc!

C’est le médecin-ministre-député de la circonscription 127 ter qui répond, il aperçoit tout de suite la boîte munie d’une fente qui a la forme d’un estomac. Semblant pressé, il dit : « Tu reviendras quand j’aurai touché mon indemnité de départ, bientôt, compris, scout? » Le jeune scout dit : « Où allez-vous? » Le médecin-ministre hurle : « En dehors de la politique, en-dehors du monde inique de la politique! Le médecin-ministre-député de la circonscription 127 a reçu un incitatif pour travailler, pourquoi on veut pas m’en donner à moi, des stimulus incitateurs, j’en ai besoin autant que n’importe qui, viande à chien! » Et le médecin-ministre ferma la porte, et arracha ainsi à sa vue l’estomac fendu.

Le jeune scout, au lieu d’aller se coucher, alla chez le centième voisin du médecin-ministre-député de la circonscription 127 ter. Il frappa à la porte :

  • Duck, duck, duck!

C’est un canard qui répondit. L’animal dépourvu de conscience remplit la boîte munie d’une fente du jeune scout.

Le jeune scout remua le derrière en disant « Merci beaucoup », puis reprit sa tournée en chantant :

C’est un jardin extraordinaire:
Il y a des canards qui parlent français.
On y voit aussi des statues
Qui se tiennent tranquilles tout le jour, dit-on.
Mais moi, je sais que, dès la nuit venue,
Elles s’en vont danser sur le gazon.
Papa, c’est un jardin extraordinaire:
Il y a des oiseaux qui tiennent un buffet.
Ils vendent du grain, des petits morceaux de gruyère.
Comme clients ils ont Monsieur le maire et le Sous-Préfet,
Des médecins-ministres et même
Des médecins premiers-ministres, bonheur suprême.

 

Roger Martel (le Passeur de la Côte), qui a emprunté des vers à Charles Trenet.

Répondez

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.