L’humiliation OU L’éducation d’étudiants en droit et du ministre de l’Éducation du Québec

Dans sa chronique du 25 août 2014, Jean-François Nadeau parle de l’« activité d’intégration » des étudiants en droit, à Québec : « M’as t’la fourrer dans le cul », raconte la chanson promise à l’accompagnement des célébrations de la rentrée de l’Université Laval. « Cours avant qu’j’te fourre avec ma grosse graine d’ours. » Des « chanteurs » de la cohorte deviendront peut-être juge ou ministre de l’Éducation…

 

Dans sa chronique, Jean-François Nadeau porte justement un jugement sévère sur le ministre de l’Éducation actuel du Québec, cadeau du premier ministre Philippe Couillard : « Le ministre Yves Bolduc, médecin de son État, est un bel exemple des jolis produits de notre système d’éducation. Après avoir minimisé le fait que, bien que salarié à titre de député, il engrangeait aussi des primes généreuses comme médecin, le voilà à plaider qu’aucun enfant ne mourra si on achète encore moins de livres dans les écoles. Rien de grave, pour un ministre de l’Éducation pareil, à ce que les bibliothèques scolaires soient à nouveau plongées la tête sous l’eau. Seul compte que la révolution conservatrice à laquelle il participe continue de tout avaler pour mieux engraisser quelques individus dans son genre. »

 

On lit Nadeau dans le journal Le Devoir. On trouve sa chronique du 25 août 2014, intitulée L’humiliation, au http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/416766/l-humiliation.

 

 

Roger Martel (le Passeur de la Côte)

Répondez

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.