Benoît Lacroix et notre société : «Tout est à repenser».

«Tout est à repenser»

(article d’Amélie Daoust-Boivest paru dans le quotidien Le Devoir en 2012)

https://lepasseurdelacote.com/2014/09/01/point-chaud-tout-est-a-repenser-le-devoir/

 

 

«Tout est à repenser» « Les étudiants sont là pour nous le dire, à leur manière », affirme le père Benoît Lacroix, dominicain.

 

Benoît Lacroix est né le 8 septembre 1915 à Saint-Michel-de-Bellechasse (Québec). Il a célébré ses 75 ans de vie religieuse en 2012.

 

Paroles de Benoît Lacroix tirées de l’article d’Amélie Daoust-Boisvert :

 

ÂGE

Parlant de son âge, Benoît Lacroix dit : « Je me sens libre. Je n’ai pas de réputation à sauver. J’ai envie de dire ce que je pense. L’âge nous impose une liberté. »

 

CAPITALISME

« le capitalisme devrait disparaître le plus vite possible. Il n’a pas joué son rôle. Je suis d’accord avec certains jeunes qu’on qualifie de radicaux »

 

UNIVERSITÉ

« je comprends les rouages dans lesquels se retrouvent les universités. Nous sommes dans une société marchande, dans laquelle la métaphysique ne se vend pas. Il faut trouver des fonds. Composer avec les grandes compagnies minières et autres. Elles sont aux prises avec le capitalisme mondial et je ne sais pas comment elles vont s’en sortir. »

 

NATURE

« Je comprends ceux qui sont intéressés par le profit qu’ils pourraient tirer des régions vierges, de l’île d’Anticosti par exemple. Mais la nature n’est pas là pour être possédée. Elle est un don. »