Suspense intenable : quand donc la Société d’histoire régionale de Lévis frappera-t-elle sur sa poitrine un retentissant mea culpa?

 La Société d’histoire régionale de Lévis avouera-t-elle un jour qu’elle a tenu pour vrai ce que sa raison ne pouvait pas tenir pour vrai?

 

La Société d’histoire régionale de Lévis reconnaîtra-t-elle qu’elle a induit en erreur ses membres et la population quand elle a affirmé, notamment lors de deux expositions à Lévis, que la « cage » trouvée par hasard dans le web par l’un de ses membres* était la « cage » dans laquelle le cadavre de la criminelle Marie-Josephte Corriveau avait été montré en public à Lauzon, au 18e siècle?

 

La Société d’histoire régionale de Lévis osera-t-elle dire que la ville de Lévis et des organismes comme la Commission de la capitale du Québec ont délié pour elle les cordons de leurs bourses remplies de l’argent des contribuables et que cet argent a permis entre autres la diffusion à Lévis, ailleurs au Québec et même au Canada anglais d’une affirmation infondée qui a induit tout le monde en erreur?

 

Qu’avez-vous à dire, M. Vincent Couture, président de la SHRL? Pensez-vous que ce n’est pas grave d’induire des gens en erreur, avec des fonds publics par-dessus le marché?

 

Qu’avez-vous à dire, M. André Gaumond, vice-président de la SHRL? Pensez-vous que ce n’est pas grave d’induire des gens en erreur, avec des fonds publics par-dessus le marché?

 

Qu’avez-vous à dire, M. Pierre-Olivier Maheux, trésorier de la SHRL? Pensez-vous que ce n’est pas grave d’induire des gens en erreur, avec des fonds publics par-dessus le marché?

 

Qu’avez-vous à dire, M. Louis Hallé, secrétaire de la SHRL? Pensez-vous que ce n’est pas grave d’induire des gens en erreur, avec des fonds publics par-dessus le marché?

 

Qu’avez-vous à dire, M. Claude Genest, administrateur de la SHRL? Pensez-vous que ce n’est pas grave d’induire des gens en erreur, avec des fonds publics par-dessus le marché?

 

Qu’avez-vous à dire, M. Clément Samson, administrateur de la SHRL? Pensez-vous que ce n’est pas grave d’induire des gens en erreur, avec des fonds publics par-dessus le marché?

 

Qu’avez-vous à dire, M. Xavier Chambolle, administrateur de la SHRL? Pensez-vous que ce n’est pas grave D’induire DES GENS en erreur, avec des fonds publics par-dessus le marché?

 

Qu’avez-vous à dire, Mme Claudia Mendez Ishii, rédactrice en chef de la revue de la SHRL? Pensez-vous que ce n’est pas grave D’induire DES GENS en erreur, avec des fonds publics par-dessus le marché?

 

Madame, Messieurs, vous n’avez rien à dire pour votre défense? On dirait que vous pensez votre cause indéfendable.

 

 

Roger Martel, le Passeur de la Côte

 

* Mme Claudia Mendez Ishii, aujourd’hui rÉdactrice en chef de la revue de la SHRL…