Les vieux couples d’amoureux ou Le papillon et les tourterelles

Le papillon et les tourterelles

Poème de Jean-Baptiste-Joseph Willart de Grécourt (né à Tours, 1683-1743)

 

Un papillon, sur son retour,

Racontait à deux tourterelles,

Combien dès l’âge de l’amour

Il avait caressé de belles :

« Aussitôt aimé qu’amoureux,

Disait-il, ô l’aimable chose,

Lorsque, brûlant de nouveaux feux,

Je voltigeais de rose en rose !

Maintenant on me suit partout,

Et partout aussi je m’ennuie ;

Ne verrai-je jamais le bout

D’une si languissante vie ?

Les tourterelles sans regret

Répondirent : « Dans la vieillesse

Nous avons trouvé le secret

De conserver notre tendresse ;

À vivre ensemble nuit et jour

Nous goûtons un plaisir extrême;

L’amitié qui vient de l’amour

Vaut encor mieux que l’amour même. »