Le maire de Lévis, la cage de la Corriveau et la transparence

Lévis, jour de la Fête de l’Immaculée-Conception, 2014

Monsieur Gilles Lehouillier, maire

Ville de Lévis (Québec)

Monsieur le maire,

Je vous demande de me faire savoir :

1_Combien a coûté à la Ville de Lévis sa contribution à la préparation de l’exposition La Corriveau Au-delà de la légende et à sa présentation à la Gare intermodale de Lévis par la Société d’histoire régionale de Lévis, en 2013?

2_Combien a coûté à la Ville de Lévis sa contribution à la préparation de l’exposition La Corriveau Au-delà de la légende et à sa présentation au Centre de congrès et d’expositions de Lévis par la Société d’histoire régionale de Lévis, en 2013.

3_Combien a coûté à la Ville de Lévis, s’il y a lieu, sa contribution à la préparation et à la réalisation de toutes autres activités relatives à la « cage de la Corriveau » en 2013.

4_Combien a coûté à la Ville de Lévis, s’il y a lieu, sa contribution à la préparation et à la réalisation de toutes autres activités relatives à la « cage de la Corriveau » en 2014.

Je vous signale, Monsieur le maire, que le 12 juin 2014 j’ai envoyé au Service à la clientèle [sic] de la Ville un courriel dans lequel je demandais à la Ville de me dire, entre autres, combien lui a coûté sa contribution à la réalisation de l’exposition La Corriveau Au-delà de la légende présentée par la Société d’histoire régionale de Lévis à la Gare intermodale de Lévis en 2013 et quelle a été sa contribution à la réalisation de l’exposition sur la « cage de la Corriveau » tenue par la Société d’histoire régionale de Lévis au Centre de congrès et d’expositions de Lévis en 2013. La Ville n’a pas répondu à ce courriel, ce qui est tout à fait inacceptable!

La Ville de Lévis aide une société d’histoire qui répand une affirmation infondée et induit ainsi en erreur ses membres et la population, et vous pensez, Monsieur le maire, que les citoyens ne poseront pas de questions! Les dirigeants de la Ville et les dirigeants de la Société d’histoire régionale de Lévis seraient-ils complices? Les citoyens auront raison de se poser cette question, et d’autres, tant que des explications plausibles ne leur seront pas données par la Ville. Votre silence, dans cette affaire, vous disqualifie. On ne peut pas faire confiance à des dirigeants municipaux qui tolèrent qu’un organisme qu’ils aident par des subventions ou autrement trompe la population.

Je vous demande, Monsieur Lehouillier, de répondre à ma demande d’ici à jeudi prochain, 11 décembre 2014. Si vous décidez de rester muet comme un poisson, je recourrai à la Loi sur l’accès à l’information.

Dans le nouveau site Web de la Ville, Monsieur Lehouillier, vous parlez de « [votre] volonté d’être le plus transparent possible ». Qu’est-ce qui vous empêche d’être transparent dans le cas que je soulève? Si tout est beau, qui y a-t-il à craindre de la transparence?

Veuillez, Monsieur le maire, agréer l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Roger Martel, citoyen de Lévis

P.-S. Ce message sera publié au lepasseurdelacote.com; la réponse du destinataire aussi, s’il répond.