Le maire de Lévis (Québec) peut-il rester muet comme un poisson?

Lévis, jour de la Fête de l’Immaculée-Conception, 2014

Monsieur Gilles Lehouillier, maire de Lévis

Lévis (Québec)

Monsieur le maire,

Me permettrez-vous de vous rappeler que vous n’avez pas répondu au courriel que je vous ai envoyé le 27 octobre 2014 et que, par conséquent, vous n’avez pas relever le défi que je vous lançais ce jour-là. Le passage suivant de mon courriel du 27 octobre dernier vous rappellera quel était ce défi :

« JE DÉFIE LE MAIRE GILLES LEHOUILLIER DE ME RÉPONDRE PAR ÉCRIT. Je lui dis : « Si vous pensez que je me trompe ou que je mens, je vous mets au défi de le dire, je vous mets au défi de démontrer que l’affirmation* que je reproche à la Société d’histoire régionale de Lévis d’avoir faite est parfaitement fondée, de démontrer que la SHRL n’a pas tenu deux expositions financées entre autres par la ville de Lévis, la Caisse Desjardins de Lévis, les Musées de la civilisation de Québec et la Commission de la Capitale nationale du Québec qui ont abouti à diffuser une affirmation infondée qui a induit en erreur ses membres ainsi que la population de Lévis, du Québec et du Canada. Je vous défie de convaincre les Lévisiens qu’ils doivent accepter béatement que leur maire reste immobile et silencieux devant l’action malheureuse de la Société d’histoire régionale de Lévis. »

Vous ne pouvez pas rester muet comme un poisson, Monsieur le maire, quand vous constatez que l’argent des citoyens de votre ville n’est pas employé d’une manière acceptable. J’attends donc votre réponse.

Monsieur le maire, je vous concède qu’aucune loi ne vous obligeait à répondre à mes communications antérieures (mais dans quel monde vivrions-nous s’il n’y avait que des lois pour nous guider!). Pour quelle raison ne me répondriez-vous pas? Pour éviter de mentir? pour ne pas avoir à dire la vérité? pourquoi? Cette fois, il faudrait, me semble-t-il, que vous répondiez. Allez, tentez la chance de réussir à convaincre que vous êtes un maire soucieux de bien gérer l’argent des citoyens de sa ville, un maire comme on les aime, quoi!

Je vous prie, Monsieur le maire, d’agréer l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Roger Martel, Lévis

*Quelle affirmation? Le passage suivant du courriel que j’ai écrit pour vous le 27 octobre dernier, Monsieur Lehouillier, en parle : « il est faux de dire que la SHRL [Société d’histoire régionale de Lévis] a trouvé la cage « ayant servi à exhiber le corps de Marie-Josephte Corriveau », […] ceux qui font cette affirmation induisent tout le monde en erreur, les citoyens de Lévis et les autres Québécois. La SHRL a été contredite souvent, notamment par les Musées de la civilisation ainsi que par Dave Corriveau et Catherine Ferland […], auteurs d’un livre sur Madame Corriveau paru en 2014. »

 

Ce message sera publié au lepasseurdelacote.com; la réponse du destinataire aussi, s’il répond.

 

Musée du Collège de Lévis (58) A Laliberté_Le Sauvage et son diablotin

 

Le Sauvage et son diablotin, sculpture d’Alfred Laliberté sur laquelle Mgr Loïc Bernard a longtemps veillé en tant que conservateur du Musée du Collège de Lévis

Photo de Roger Martel