À Lévis (Québec) le 26 février 2015, manifestation contre l’austérité

 À défaut de pouvoir le faire dans les urnes, il nous faut mettre en échec la stratégie libérale dans la rue. Les réformes actuelles en éducation, en santé et dans les services sociaux n’ont pas d’autres logiques que de détériorer suffisamment les services pour nous faire souhaiter une privatisation, tandis que le communautaire servira de roue de secours pour les plus pauvres. Les uns après les autres, nous sommes toutes et tous visés. Comme le soulignait il y a longtemps La Boétie, la force du pouvoir tient à notre « servitude volontaire » et à notre méfiance les un·e·s par rapport aux autres. Il n’en tient qu’à nous de leur offrir ce beau démenti qui a pour nom solidarité.

(Le Collectif de la revue À bâbord !

Revue À bâbord !, numéro 58, février-mars 2015, p. 3

https://www.ababord.org/Ne-e-s-pour-un-petit-pain)

 

Manif contre l'austérité_Lévis_26-02-2015_ - 01

Chaudière-Appalaches contre l’austérité

 

Manif contre l'austérité_Lévis_26-02-2015_ - 02

 

Manif contre l'austérité_Lévis_26-02-2015_ - 13

 

Manif contre l'austérité_Lévis_26-02-2015_ - 14

 

Manif contre l'austérité_Lévis_26-02-2015_ - 06

 

Manif contre l'austérité_Lévis_26-02-2015_ - 04

 

Manif contre l'austérité_Lévis_26-02-2015_ - 03

Manon Massé, députée de Québec solidaire

à l’Assemblée nationale du Québec

 

Manif contre l'austérité_Lévis_26-02-2015_ - 07

 

Manif contre l'austérité_Lévis_26-02-2015_ - 12

 

Manif contre l'austérité_Lévis_26-02-2015_ - 19

 

Manif contre l'austérité_Lévis_26-02-2015_ - 18

 

Manif contre l'austérité_Lévis_26-02-2015_ - 17

 

Manif contre l'austérité_Lévis_26-02-2015_ - 15

 

Manif contre l'austérité_Lévis_26-02-2015_ - 20

 

Manif contre l'austérité_Lévis_26-02-2015_ - 07

 

Halte à l’austérité !

 

 

Les efforts pour revenir à l’équilibre budgétaire du gouvernement Couillard sont presque essentiellement concentrés sur les dépenses publiques du gouvernement. À l’heure où nos programmes sociaux et nos services publics sont plus que jamais attaqués, il est pressant de mener une lutte pour la redistribution de la richesse. C’est ce que les mouvements sociaux font avec plus d’intensité depuis les derniers mois.

(Le Collectif de la revue À bâbord !

Revue À bâbord !, numéro 58, février-mars 2015, p. 9

https://www.ababord.org/Ne-e-s-pour-un-petit-pain)

 

Photos du passeur de la côte (Roger Martel)