L’ONU dévoile l’Arche du retour en mémoire des terribles répercussions de la traite des esclaves.

A l’occasion de la Journée internationale de commémoration des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a demandé mercredi à tous de renouveler leur engagement à mettre fin à l’esclavage moderne afin que les enfants puissent vivre dans un monde débarrassé du racisme et des préjugés, où tous peuvent jouir des mêmes chances et des mêmes droits.
(…)

 

[Déclaration de Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU :] « Pendant plus de quatre siècles, quelque 15 millions d’Africains issus des quatre coins du continent ont été arrachés à leur terre d’origine et transportés de force aux Amériques. Ce nombre reste toutefois inférieur à celui des personnes achetées par les marchands d’esclaves. Les esclaves qui ont survécu ont été achetés et vendus, leur dignité a été foulée aux pieds et leurs droits de l’homme bafoués », a-t-il rappelé. « Même leurs enfants pouvaient leur être retirés et vendus par leur « propriétaire » pour faire un profit. La traite transatlantique demeure un crime monstrueux qui entache l’histoire de l’humanité ».

 

 

Lire plus : 

Centre dactualités de lONU – LONU dévoile lArche du retour en mémoire des terribles répercussions de la traite des esclaves.