L’austérité « pure et dure », à la baïonnette, est mortifère et contre-productive. »

 

L’austérité « pure et dure », à la baïonnette, est mortifère et contre-productive. »

 

« En proposant d’intégrer aux accords européens une dimension « relance pour la croissance », par la dépense publique à l’échelle continentale, François Hollande exprime une critique justifiée du dogmatisme ambiant chez les gouvernements d’Europe. Une critique que d’éminents économistes – comme l’Américain Paul Krugman – développent avec constance depuis des années : l’austérité « pure et dure », à la baïonnette, est mortifère et contre-productive. »

 

Source : François Brousseau, Entre utopie et réalité, Le Devoir, 23 avril 2012, p. B1