POUR ÉCHAPPER À LA CRISE DE NOTRE CIVILISATION : UNE CONVERSION DU COEUR MENANT À UNE ÉTHIQUE DE LA SOLIDARITÉ.

Gregory Baum commente le livre Au péril des idées ; les grandes questions de notre temps, « conversation intelligente et fascinante, dit Baum, entre deux personnages bien connus appartenant à des milieux intellectuels différents ». Ces personnages sont Edgar Morin et Tariq Ramadan.

Editeur : Presses Du Châtelet – Date de parution : 19/03/2014 – Ean : 9782845925519

22.5 x 14 cm, 288 pages  –  Presses Du Châtelet, 2014

« Morin et Ramadan sont des amis. Malgré leur différence en matière de croyance religieuse, ils partagent la conviction profonde que les êtres humains ont une vocation éthique, dont découle l’obligation de fonder des institutions qui servent le bien-être de tous. […]

« Tous les deux sont convaincus que pour échapper à la crise de notre civilisation, il faut plus que la reconstruction des institutions; une conversion du coeur menant à une éthique de la solidarité est aussi nécessaire. Il nous faut, dit Morin, une véritable métamorphose de la culture. […]

« Selon eux, on doit chercher à vivre autrement, tant sur le plan personnel que public. Appelés par l’éthique à la résistance, il faut nous efforcer d’humaniser la vie collective par des gestes de solidarité, et la vie personnelle, par l’amour du prochain. »

[ Gregory Baum (théologien né en 1923, a enseigné collège Saint Michael de l’Université de Toronto et à l’Université McGill de Montréal ), Entre vie et pensées, Montréal, revue Relations, numéro 779, août 2015, p .46 ]

Au péril des idées ; les grandes questions de notre temps

Edgar Morin, Tariq Ramadan

Editeur : Presses Du Châtelet – Date de parution : 19/03/2014 – Ean : 9782845925519

22.5 x 14 cm, 288 pages – 17,95 €

Presses Du Châtelet, 2014, 6,99 € Livre numérique


( source : http://tariqramadan.com/blog/2014/03/06/au-peril-des-idees-edgar-morin-et-tariq-ramadan/ )
Rencontre inattendue : le penseur de la complexité face au philosophe et théologien réformateur.
L’agnostique face au croyant. Le descendant de marranes* face au fils d’exilés égyptiens. Le «  fréquentable » Edgar Morin face à l’« infréquentable » Tariq Ramadan… Loin des clichés attachés à leurs noms, ce sont surtout deux intellectuels ancrés dans leur époque et dans leur culture, deux Européens déclarés qui cherchent ici une « Voie » commune, évoquent leurs années de formation et débattent, avec la complicité de Claude-Henry du Bord, sur l’éducation, les sciences, l’art, la laïcité, les droits des femmes et des minorités, le nouveau Moyen-Orient, le conflit israélo-palestinien, l’antisémitisme et l’islamophobie, la démocratie et le fondamentalisme, la mondialisation et le pardon… Deux conceptions du monde et de la foi, deux philosophies de vie qui ne demandent qu’à s’écouter.
Directeur émérite de recherches au CNRS, Edgar Morin est l’auteur de nombreux ouvrages de sociologie (La Rumeur d’Orléans, 1969), de philosophie (La Méthode, Seuil, 1981-2006), mais aussi de récits autobiographiques (Mon Paris, ma mémoire, Fayard, 2013). Tariq Ramadan est professeur d’études islamiques contemporaines à l’université d’Oxford et directeur du Centre de recherches sur la législation islamique et l’éthique. Il est l’auteur, de Islam, la réforme radicale, Mon intime conviction, L’Islam et le réveil arabe (Presses du Châtelet, 2008 à 2011).
* MARRANE « Juif d’Espagne ou du Portugal converti de force au christianisme et qui pratiquait en secret sa religion. (Persécutés du XIVe au XVIIIe s., les marranes furent nombreux à s’exiler.) (Source : http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/marrane/49600