Il faut rebaptiser la « Gare de Lévis ». Message à la Société des traversiers du Québec.

gare de Levis 2015_0

 

Lévis, le 28 août 2015

M. François Désy, président du conseil d’administration

Société des traversiers du Québec

250, rue Saint-Paul

Québec (Québec), G1K 9K9

Monsieur,

Depuis quelques semaines s’élève à Lévis un bâtiment qui accueille les passagers des bateaux, avant l’embarquement ou après le débarquement, qui effectuent la traversée entre Québec et Lévis. Comme c’est votre organisation, la Société des traversiers du Québec, qui assure les déplacements entre les deux rives, j’imagine que c’est elle qui a baptisé le bâtiment Gare de Lévis, et c’est à elle, par conséquent, que je demande de donner un nouveau nom à la construction.

Le mot gare désigne, selon la Commission de toponymie du Québec, un « Emplacement où se trouvent les installations ferroviaires et les bâtiments nécessaires au transit des voyageurs et des marchandises » (http://www.toponymie.gouv.qc.ca/ct/normes-procedures/terminologie-geographique/entite.aspx). Le Dictionnaire de l’Académie française définit ainsi le mot gare : « Ensemble des bâtiments et installations établis à chaque station d’une ligne de chemin de fer » (http://www.cnrtl.fr/definition/academie9/gare). Dans un dictionnaire Larousse il est écrit qu’une gare est l’ensemble « des installations de chemin de fer permettant d’assurer les opérations relatives à la circulation des trains, au service des voyageurs et/ou des marchandises » (http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/gare/36151). On peut multiplier les définitions du mot gare : « lieu de dépôt de marchandises, station d’embarquement et débarquement des voyageurs et des marchandises sur les chemins de fer » (http://dictionnaire.reverso.net/francais-definition/gare); « Bâtiments et installations d’embarquement et de débarquement pour les voyageurs et les marchandises sur une ligne de chemin de fer » (http://dictionnaire.tv5.org/dictionnaire/expression/gare); « Lieu de départ et d’arrivée des trains de chemins de fer : gare de voyageurs, de marchandises » (Petit Larousse illustré de 1906, http://www.mes-biographies.com/definition/gare.htm); enfin, dans un document de 2015 : « Bâtiment ou ensemble de bâtiments établis aux stations des lignes de chemin de fer » (http://tempsreel.nouvelobs.com/abc-lettres/gare/definition/dictionnaire.htm)..

Comme il serait inimaginable que l’on rebaptise navire traversier les bateaux de la Société des traversiers du Québec, pour la simple raison que les navires traversiers sont des navires « dont la route est perpendiculaire à celle que l’on suit » (http://www.cnrtl.fr/definition/traversier), il serait impossible de comprendre que l’autorité compétente refuse de changer le nom que porte aujourd’hui le bâtiment de Lévis qui accueille les passagers des traversiers qui font la navette entre Québec et Lévis, loin de toute voie ferrée. Le nom gare fluviale devrait remplacer gare. Gare fluviale est le nom utilisé par le quotidien Le Soleil (http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/transports/201506/22/01-4880200-la-gare-fluviale-de-levis-ouvre-ses-portes.php), par le quotidien Le Journal de Québec (http://www.journaldequebec.com/2015/04/10/du-retard-dans-le-chantier-de-la-gare-fluviale-a-levis), par Le Journal de Lévis (http://www.journaldelevis.com/1120/9255/Nouvelle_gare_fluviale_le_contrat_est_attribue.journaldelevis), par IciRadio-Canada (http://ici.radio-canada.ca/regions/quebec/2013/12/20/003-nouvelle-gare-fluviale-levis.shtml), par Tourisme Chaudière-Appalaches (https://www.chaudiereappalaches.com/fr/actualites/2013/12/20/devoilement-du-concept-architectural-de-la-nouvelle-gare-fluviale-de-levis/). Étonnamment, Monsieur Désy, on trouve aussi le terme gare fluviale dans le site web de votre Société : « La traverse Québec – Lévis relie à longueur d’année les quartiers historiques des deux municipalités […]. Localisées à proximité de pistes cyclables sur les deux rives du Saint-Laurent, nos gares fluviales [de Lévis et de Québec] offrent en plus une liaison directe avec les réseaux de transport en commun » (https://www.traversiers.com/fr/nos-traverses/traverse-quebec-levis/accueil/). Permettez-moi, Monsieur Désy, de mentionner aussi que dans sa Liste complète des types d’entités et leurs définitions, la Commission de toponymie du Québec donne la définition suivante du terme gare maritime : « Bâtiment ou ensemble de bâtiments situé dans un port et destiné à accueillir les passagers des navires, avant l’embarquement ou après le débarquement. Notes. – 1. Il peut s’agir, notamment, des passagers d’un traversier, d’une navette ou d’un navire de croisière. 2. Le terme gare fluviale est employé lorsque la gare est située dans un port fluvial » (http://www.toponymie.gouv.qc.ca/ct/normes-procedures/terminologie-geographique/entite.aspx).

Je vous prie, Monsieur, d’agréer l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Roger Martel, citoyen de Lévis

P.-S. La présente sera publiée au lepasseurdelacote.com. Si vous me le permettez, je reproduirai votre réponse intégralement au lepasseurdelacote.com; si cette autorisation m’est refusée, je pourrai naturellement faire connaître les éléments les plus importants de votre réponse, ainsi que le résultat de ma démarche, aux lecteurs de lepasseurdelacote.com. – Le maire de Lévis, M. Gilles Lehouillier, recevra une copie de cette lettre.

Levis Nouvelle gare mar. 20-06-2015 - 1 - Version 2

Photos prises par Roger Martel