M. Gaston Cadrin lance un livre au mauvais endroit.

M. Gaston Cadrin, que le GIRAM* a bien fait connaître à Lévis, a écrit un livre; il veut que ça se sache, c’est normal. Il est malheureux, cependant, qu’il ait choisi de le lancer à la Société d’histoire régionale de Lévis (SHRL), une petite organisation non crédible qui a gravement induit en erreur la population et les médias (M. Cadrin ne réussirait pas à prouver le contraire) en leur affirmant haut et fort, à plusieurs reprises, qu’elle avait trouvé la structure métallique (cage) dans laquelle la criminelle Marie-Joseph Corriveau a été montrée en public (après avoir été pendue en 1763). M. Cadrin est peut-être impressionné par le fait que le principal partenaire de la SHRL est le Mouvement Desjardins. Dommage !

Roger Martel, citoyen de Lévis

 

* Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu