Un nez parfait. Publicité destinée aux têtes qui pourraient ne pas être mal faites.

Nez parfait Pub in Revue pop juill 1927

La Revue populaire (publiée à Montréal), juillet 1927

M. Trilety réussirait-il à vendre des redresseurs de nez aujourd’hui ?

Réponse : oui (malheureusement).

Et il trouverait des vedettes pour les annoncer : « Regardez cette photo, voyez comment j’étais avant que j’utilise le redresseur de nez de M. Trilety. Voyez comme je suis belle maintenant ! Utilisez vous aussi le redresseur de nez de M. Trilety. Recommandez-le à votre conjoint ou conjointe si vous en avez assez de lui voir le nez au milieu de la figure. Il ou elle vous en remerciera éternellement et vous l’aimerez davantage. Croyez-moi sur parole ! »

L’esprit critique, ça se développe. Se le dit-on assez dans les ministères de l’Éducation ?

Roger Martel, le Passeur de la Côte