La Commission Charbonneau : pas d’chance, Renaud! Votre désaccord ne passe pas comme une enveloppe brune…

Lévis, le 26 novembre 2015

Commission Charbonneau_David 26-11-15 a

Le Devoir, 26 novembre 2015, page A3

merci_Karine Otis PLQ_

La députée libérale Karine Otis exprime ses remerciements ce matin dans le site web du Parli libéral du Québec. Sa satisfaction est aussi grande que son sourire.

Le ministre Sam Hamad est aussi heureux que Madame Otis, mais il a un gros problème sur les épaules : il est déçu par la Commission des relations du travail. La solution, je l’ai : que son gouvernement remplace le président de la Commission par Renaud Lachance!

Hamad decu par commission b 26-11-15

Le Soleil (le seul quotidien de Québec avec Le Journal de Québec), 26 novembre 2015, une page

Le bureau du ministre Hamad vient tout juste de m’appeler… M. Hamad a un autre plan pour M. Renaud Lachance, une autre mission, plus digne de M. Lachance.

Récemment, beaucoup de Québécoises et de Québécois ont appris que l’honorable Hamad possède dans ses veines 5 à 6 litres de sang syrien. M. Hamad est en effet un ancien citoyen de la Syrie qui embouche une sourdine quand il doit dire qu’il est né en Syrie (on se demande pourquoi!). Changement de propos,  M. Hamad est aussi un ancien travailleur de la firme d’ingénieurs Roche (bien connue à Lévis), il est membre du Parti libéral du Québec, il est  l’un des ministres de M. Philippe Couillard. Surtout, M. Hamad aurait recommandé ce matin au président de la République arabe syrienne, M. Bachar el-Assad, de nommer M. Renaud Lachance président de la commission qu’il a mis sur pied pour enquêter sur ses prétendus crimes de guerre. M. Hamad aurait exploité la qualité du travail de M. Lachance au sein de la Commission d’enquête sur l’octroi et la gestion des contrats publics dans l’industrie de la construction (Commission Charbonneau ou CEIC) pour arracher à M. El-Assad la nomination de M. Lachance. Je pourrai vous en dire plus à ce sujet qand j’aurai joint mon correspondant de guerre.

Roger Martel, le Passeur de la Côte, citoyen de Lévis (Québec)