2016 : présentation du 18e Gala des Olivier (cet événement est, dit-on, une célébration de l’humour au Québec). 1963 : présentation d’un regard sur les effets de la radio et de la télévision sur l’évolution des sociétés humaines.

Lévis (Québec), 16 mai 2016

 

Je n’ai pas regardé le Gala des Olivier hier. Je n’ai pas manqué grand-chose si j’en juge par les derniers mots d’un article auquel le quotidien Le Devoir donne une bonne partie de sa une aujourd’hui : « En remerciant le public à la fin de la soirée, ponctuée de numéros plutôt fades et de remerciements peu inspirés, François Morency [l’animateur] affichait un air soulagé. »

En 1963, le sociologue et homme de télévision Jean Cazeneuve (1915-2005) a écrit ceci :

« Quand on essaie de prévoir quels pourront être à la longue les effets de la radio et de la télévision sur l’évolution des sociétés humaines, on est toujours sollicité par deux tendances contraires.

« L’une invoque de nombreuses raisons pour voir dans ces instruments de diffusion un puisant facteur de rapprochement entre les classes sociales et entre les peuples, un moyen de répandre les rudiments de la culture jusque dans les milieux qui lui étaient fermés. (…)

« L’autre, au contraire, trouve des arguments tout aussi solides pour signaler les dangers d’une pseudo-culture menaçant la culture véritable, d’un triomphe de la facilité sur le goût de l’effort, (…) d’une véritable « opium » du peuple.

« Il est fort probable que ces vues optimiste et pessimiste soient également fondées. »

[Jean Cazeneuve, Sociologie de la radio-télé, Presses universitaires de France, coll. Que sais-je? Numéro 126, 1963, p. 124. Cazeneuve a aussi écrit La Grande Chance de la télévision, 1963; Les Pouvoirs de la télévision, 1970; La Télévision en sept procès, 1992; L’Homme téléspectateur, 1974; Les Hasards d’une vie, des primitifs aux téléspectateurs, 1989; La Télévision en sept procès, 1992]

Roger Martel, citoyen de Lévis

5 L'Alphabet fou page 34(?)

Vous trouverez Le VIEUX de la VIEILE dans L’Alphabet fou ou Le Livre des syllabes sibyllines se lit à haute voix et de plus en plus vite… , livre d’Agnès Rosenstiehl publié par Larousse, copyright 1978.