La ville de Lévis (Québec) affime que des miracles ont eu lieu dans l’une de ses chapelles… Lettre au maire Gilles Lehouillier.

Lévis, le 19 août 2016

Monsieur Gilles Lehouillier, maire

Ville de Lévis

Monsieur,

Vous savez sans doute que la ville de Lévis est cosignataire, avec le ministère de la Culture et des Communications du Québec et la Société d’histoire régionale de Lévis (SHRL), d’un feuillet intitulé « Une chapelle miraculeuse. La chapelle Sainte-Anne » (ce lieu se trouve rue Saint-Joseph, à Lévis). Ce feuillet contient les textes suivants :

« Saviez-vous que : Deux miracles ont eu lieu dans cette chapelle lors de la fête de Sainte-Anne en 1893? »;

« Saviez-vous que : Suite à ces miracles, cette chapelle est devenue un lieu unique au Québec? »

Je n’avais jamais entendu dire, moi qui suis un citoyen de Lévis depuis plus de trente-cinq ans et qui ai été membre du conseil d’administration d’une société d’histoire lévisienne et principal artisan de la production de la revue de cette société pendant deux ans, que l’Église catholique avait reconnu que deux miracles avaient eu lieu dans la chapelle Saint-Anne. J’ai appelé le curé de la paroisse où se trouve la chapelle Sainte-Anne, Monsieur Paolo Maheux; il ne savait rien des prétendus miracles; c’est tout dire! Ne trouvez-vous pas incroyable, Monsieur Lehouillier, qu’on ait pu rédiger, et répandre à Lévis et probablement ailleurs au Québec un document publicitaire basé sur une affirmation infondée et trompeuse?

Permettez-moi de vous dire qu’il est tout aussi incroyable et scandaleux que la ville de Lévis soit l’un des signataires de ce feuillet qui trompe la population, un feuillet qui est une cause de honte pour les employés consciencieux et honnêtes de la ville, pour la population de Lévis, pour tous les Québécois.

Monsieur le maire, vous le comprendrez, votre devoir vous impose de prendre des mesures pour que la diffusion de ce feuillet cesse; il vous impose aussi de rétablir publiquement la vérité ainsi que de présenter des excuses à la population.

J’ai déjà soutenu qu’il faudrait que vous démissionniez, vous et les conseillers municipaux qui vous appuient. Vous comprendrez que l’affaire de la chapelle miraculeuse ne me fait pas changer d’idée.

Il est absolument nécessaire aussi que la ville de Lévis cesse de collaborer avec la Société d’histoire régionale de Lévis, il faut absolument qu’elle cesse de la subventionner. Le feuillet sur la « chapelle miraculeuse » n’est pas le premier document trompeur de la SHRL; l’affirmation concernant les miracles lévisiens n’est pas la première affirmation trompeuse de la SHRL. Qui comprendrait que la ville de Lévis continue de collaborer avec la Société d’histoire régionale de Lévis, et de la subventionner?

(Avertissement : la SHRL va changer de nom, elle sera rebaptisée Société d’histoire de Lévis; c’est le seul changement annoncé par la SHRL, malheureusement.)

Ce message sera publié au www.lepasseurdelacote.com; votre réponse aussi, Monsieur Lehouillier, si vous me répondez.

En pièce jointe vous trouverez le feuillet mensonger signé par la Société d’histoire régionale de Lévis, le ministère de la Culture et des Communications du Québec et la ville de Lévis.

Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.

Roger Martel, citoyen de Lévis

 

chapelle-sainte-anne-miraculeuse SHRL brochure 2016a29062016

chapelle-sainte-anne-miraculeuse SHRL brochure miracle 2016b - Version 2