Plainte contre l’ombudsman du Mouvement Desjardins soumise à l’ombudsman du Mouvement Desjardins le 19 août 2016.

Lévis (Québec), le 19 août 2016

 

Madame Danielle Savoie, ombudsman

Bureau de l’Ombudsman du Mouvement Desjardins

Case postale 7, succursale Desjardins

Montréal (Québec) H5B 1B2

Objet : Plainte contre l’ombudsman du Mouvement Desjardins

 

Madame l’ombudsman,

 

Permettez-moi de porter plainte contre l’ombudsman du Mouvement Desjardins, Madame Danielle Savoie.

Au milieu de mai 2016, il y a donc plus de trois mois, j’ai soumis à Madame Savoie une plainte contre la Caisse Desjardins de Lévis. Madame Savoie ne m’a pas répondu, Madame Savoie ne m’a même pas expédié un accusé de réception. Le mois dernier, j’ai écrit de nouveau à Madame Savoie : « Il y a […] deux mois, je vous ai envoyé une plainte concernant la Caisse Desjardins de Lévis, ai-je rappelé à Madame Savoie. Vous n’avez pas encore communiqué avec moi, Madame l’ombudsman. Votre code d’éthique vous autorise-t-il à ignorer des demandes légitimes des clients de Desjardins? » Vous pensez sans doute, Madame Savoie, que Madame Savoie m’a répondu prestement. Détrompez-vous : je n’ai pas encore eu la joie de lire l’ombudsman du Mouvement Desjardins.

Pourtant… Pourtant, le code de déontologie du Mouvement Desjardins, que Madame Savoie devrait connaître, stipule ceci :

« Desjardins reconnaît que chaque personne est fondamentalement digne, libre et responsable. Partant de ce principe, les dirigeants et les employés de Desjardins s’engagent à : a) traiter chaque personne avec respect et courtoisie; b) observer strictement le devoir de confidentialité et de discrétion ; c) répondre aux besoins des personnes de la façon la mieux adaptée possible; d) fournir aux personnes une information exacte, utile et compréhensible pour prendre des décisions éclairées; e) agir de manière professionnelle en toute circonstance; f) éviter toute forme de harcèlement et discrimination. »

J’imagine que vous seriez d’accord avec moi, Madame l’ombudsman, pour dire que Madame Savoie ne m’a pas traité avec respect et courtoisie, qu’elle ne m’a pas fourni une information exacte, utile et compréhensible, etc.

Je suis sûr que vous accomplirez votre devoir, et que traiterez ma plainte honnêtement, avec impartialité, rapidement.

Veuillez agréer, Madame l’ombudsman, l’expression de mes sentiments distingués.

Roger Martel, citoyen de Lévis, client de la Caisse Desjardins de Lévis