Conférence Les revues et les journaux canadiens-français face aux droites radicales européennes, 1918-1945, le mercredi 25 janvier 2017 à Ottawa

Université d’Ottawa | Faculté des arts

Les Rendez-vous du Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF) (https://arts.uottawa.ca/crccf/)

Conférence de Hugues Théorêt

Les revues et les journaux canadiens-français face aux droites radicales européennes, 1918-1945

le mercredi 25 janvier 2017

12 h à 13 h 30

Université d’Ottawa, Pavillon Simard 60, rue Université, salle 129

Qu’est-ce que les revues, les journaux d’opinion et les grands quotidiens du Canada français des années 1920 à 1940 avaient à dire sur les principales droites radicales de l’Europe de l’entre-deux-guerres, incarnées par Mussolini en Italie, Charles Maurras et l’Action française en France, Hitler en Allemagne, Franco en Espagne et Salazar au Portugal ? À quels types d’éditoriaux, de couverture de presse et de propagande le lectorat canadien-français était-il exposé dans ces publications qui avaient, pour la plupart, un parti pris affiché envers les droites radicales européennes ? Voilà autant de questions auxquelles le conférencier répondra en s’appuyant sur l’examen de vingt publications canadiennes-françaises qui reflètent l’ensemble du spectre idéologique du Canada français de l’entre-deux-guerres, de l’extrême gauche jusqu’à l’extrême droite.

L’analyse des textes, éditoriaux et articles de presse, montre que la culture religieuse, fortement implantée au Canada français durant l’entre-deux-guerres, a constitué un rempart idéologique contre l’intrusion des droites radicales européennes au Québec. Cependant, l’analyse a aussi révélé que la majorité des publications étudiées ont affiché des sympathies – à des degrés divers et selon les époques – pour Mussolini, Franco et Salazar, principalement en raison de leur proximité avec l’Église catholique, leur appui au corporatisme et leur anticommunisme, et ce, jusqu’à la veille du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Les opinions favorables à l’égard des programmes politiques, économiques et sociaux de Mussolini, de Franco et de Salazar se sont progressivement estompées lorsque le Canada s’est engagé aux côtés de la France et de la Grande-Bretagne pour vaincre les forces de l’Axe de 1939 à 1945.

Hugues Théorêt

Né en 1969 à Salaberry-de-Valleyfield, Hugues Théorêt est titulaire d’un doctorat et d’une maîtrise en histoire. Chargé de cours et chercheur en histoire, il a aussi travaillé sur des séries documentaires télévisées portant sur l’histoire du Canada. En 2014, il a été lauréat du Prix du Canada en sciences sociales de la Fédération des sciences humaines pour son livre Les chemises bleues : Adrien Arcand, journaliste antisémite canadien-français, publié aux Éditions du Septentrion.

Accueil | Centre de recherche en civilisation canadienne-francaise | Universite dOttawa