Des économistes de l’Université Laval contredisent le maire de Lévis : l’existence d’un troisième pont ou d’un tunnel routier entre Lévis et Québec ne stimulerait pas l’économie.

Le 10 février 2016, dans le quotidien Le Soleil de Québec, le journaliste Jean-François Cliche répond à la question suivante : le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, dit-il vrai quand il affirme que le troisième lien (pont, tunnel…) entre sa ville et Québec serait un facteur de développement économique ?

Le 6 février 2016, le maire Lehouillier avait fait cette affirmation : « Moi, je pense que l’avenir économique de la grande région de Québec et de tout l’Est-du-Québec passe par un nouveau lien entre les deux rives. C’est un incontournable ». Il « réagissait aux propos d’un économiste, Jean-Pierre Lessard, qui laissait entendre que l’appui populaire au fameux troisième lien est artificiellement gonflé par le fait que les sondeurs n’incluent pas les coûts du projet – l’équivalent de 16 $ par passage ou de hausse de 20 % des taxes municipales pendant 25 ans, a-t-il illustré – dans leurs questions. M. Lehouillier a qualifié ces chiffres de «calculs réducteurs» trahissant un «manque d’objectivité» et a appelé à «avoir une vision d’ensemble des choses».

Jean-François Cliche a interrogé six économistes de l’Université Laval. Voici le verdict auquel il aboutit : il est :

« Clairement faux [que le troisième lien serait un moteur de développement économique]. Il fait peu de doute qu’un troisième lien allégerait (pour un temps, du moins) le trafic sur les ponts aux heures de pointe, ce qui favoriserait le développement résidentiel sur la rive sud. Mais ce sont des logements qui se construiront de toute manière, avec ou sans pont supplémentaire – ils iront juste ailleurs dans la région. Et la congestion actuelle n’est pas suffisante pour espérer que ce pont/tunnel ait un effet de désenclavement qui stimulerait l’économie. »

(J.-F. Cliche, Le troisième lien : un moteur de développement économique? Le Soleil, 10 février 2016, p. 11; http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/201702/09/01-5068148-le-troisieme-lien-un-moteur-de-developpement-economique.php)

L’évaluateur-conseil Steve Gilbert était aux côtés de M. Lehouillier quand ce dernier a fait la déclaration mentionnée ci-dessus. La journaliste Patricia Cloutier rapporte qu’il « a plaidé pour que le gouvernement ne prenne pas de décision prématurée dans ce dossier. Selon [M. Gilbert], les habitudes de vie des gens et la technologie auront «une influence énorme» au cours des prochaines années. Il cite à ce propos les horaires variables de travail et d’études, qui commencent à s’implanter, le covoiturage populaire chez les jeunes et le développement de la voiture intelligente (sans pilote). (P. Cloutier, Troisième lien: Lehouillier s’en prend aux «calculs réducteurs» d’un économiste, le Soleil, 6 février 2017, http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/la-capitale/201702/06/01-5066811-troisieme-lien-lehouillier-sen-prend-aux-calculs-reducteurs-dun-economiste.php)

Roger Martel, citoyen de Lévis

 

levis-ponts-vus-de-rue-des-eglises-charny-b

L’autoroute Jean-Lesage, le pont Pierre-Laporte et le pont de Québec vus de la rue des Églises, à Lévis (Charny). (Photo de Roger Martel, 2016)