Colloque : Le miracle de guerre dans la chrétienté occidentale (4e-21e s.). OU Les interventions du surnaturel dans le cadre de conflits.

Source : https://www.crhidi.be/2017/09/01/colloque-le-miracle-de-guerre-dans-la-chr%C3%A9tient%C3%A9-occidentale-4e-21e-s/ vu le 15 mars 2017

Colloque : Le miracle de guerre dans la chrétienté occidentale (4e-21e s.) 

3 EXTRAITS

1 – Depuis les années 1980, et spécialement les travaux de Franco Cardini, le concept de « culture de guerre » s’est largement diffusé dans l’historiographie. Il tend à expliquer et à analyser la manière dont les contemporains ont perçu et vécu un conflit, ce qui détermine leurs comportements, leurs peurs, leurs espoirs, leurs pratiques…

2 – L’objectif consistera à examiner les interventions du surnaturel dans le cadre de conflits. C’est-à-dire la confrontation des hommes en tension, en opposition dans un contexte terrestre et matériel, à des forces qui les dépassent. Celles-ci sont susceptibles d’influencer, de modifier le cours des choses en faveur d’une des parties. Au-delà du cadre strict de la guerre, la destinée des vaincus, des prisonniers peut être envisagée sous cet angle également.

Ce cadre conflictuel doit être considéré au sens large. On pense bien entendu en premier lieu au fait d’armes, à l’affrontement militaire au cours d’un conflit, d’une bataille. Et les échelles sont en la matière des plus variables (de la guerre privée à la guerre publique dans toutes ses extensions). Le miracle peut se produire également dans le cadre d’une opposition confessionnelle ; la « divinité » soutient ici ses partisans – séparant d’initiative le bon grain de l’ivraie. La lutte catholicisme/protestantisme ou christianisme/Islam en sont des illustrations.

3 – Comment la perception de ces miracles va-t-elle évoluer face à la montée de l’esprit philosophique et de la rationalité ?

Ce colloque est co-organisé par l’Institut supérieur d’étude des religions et de la laïcité (ISERL) de l’Université Lyon II et le Centre de recherches en histoire du droit et des institutions (CRHiDI) de l’Université Saint-Louis – Bruxelles.

Lieux

septembre 2017 : Lyon, Université Lyon II

octobre 2017 : Bruxelles, Université Saint-Louis – Bruxelles

Comité organisateur :

Prof. Ph. Desmette (Université Saint-Louis – Bruxelles)

Prof. Ph. Martin (Université Lyon II)

Comité scientifique

Philippe Desmette (Université Saint-Louis – Bruxelles)

Robert Godding (Société des Bollandistes)

Philippe Martin (Université Lyon II)

Silvia Mostaccio (Université catholique de Louvain)

Christian Sorrel (Université Lyon II)

Catherine Vincent (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

 Contact : philippe.desmette@usaintlouis.be