Les silencieux défectueux de Lévis. Aujourd’hui, l’ancienne maire D. Roy Marinelli et l’usine de production d’eau potable Desjardins.

LETTRE ENVOYÉE PAR ROGER MARTEL, LE 11 MAI 2017, À MADAME DANIELLE ROY-MARINELLI, MAIRE DE LÉVIS DE 2005 À 2013

(Madame Roy Marinelli n’a pas répondu.)

 

Lévis, le 11 mai 2017

Madame Danielle Roy-Marinelli

Madame,

En 2007, vous étiez la maire de Lévis; en juillet 2007, le conseil municipal de Lévis a autorisé la réalisation d’un projet de la Ville : l’agrandissement et la modernisation de l’usine de production d’eau potable Desjardins, ainsi que le financement de ce projet. À propos de cette entreprise le vérificateur général de la Ville, M. Yves Denis, a écrit ceci dans un document rendu public cette année et intitulé Usine de production d’eau potable Desjardins – Rapport d’audit Mars 2017 :

« En juillet 2007, le conseil municipal de la Ville de Lévis (le conseil) autorisait le financement afin d’agrandir et de moderniser l’usine de production d’eau potable Desjardins (UPE Desjardins). Le montant du financement était justifié par les estimations financières et les hypothèses formulées en mars 2007, dans une étude d’avant-projet. […] Toutefois, au stade d’avant-projet, cette étude n’avait pas pour objectif d’effectuer une estimation précise du coût de construction des différents ouvrages. Cette estimation était donc trop préliminaire pour étayer le coût du projet et pour soutenir la décision du conseil d’autoriser deux emprunts totalisant 54,2 millions pour son financement.

« La construction des ouvrages a coûté environ deux fois plus que l’estimé d’avant-projet; en novembre 2016, le coût total du projet est de 100,5 millions.

[…]

« L’audit démontre qu’au moment d’entreprendre ce projet, la Ville était mal préparée pour réaliser un chantier d’une telle envergure, n’ayant ni les ressources, ni l’expertise nécessaires pour assurer la gouvernance d’un projet semblable. » (Usine de production d’eau potable Desjardins – Rapport d’audit Mars 2017, p. 1)

Vous admettrez avec moi qu’il est très étonnant, pour ne pas dire incompréhensible, que le conseil municipal ait approuvé le financement d’un projet (deux emprunts totalisant 54,2 millions de dollars) sans avoir toutes les données requises pour justifier sa décision, et sans avoir l’assurance ou en croyant à tort que la Ville avait les ressources et l’expertise nécessaires pour assurer la gouvernance du projet.

Comme vous étiez la maire au moment où le conseil municipal a pris les décisions mentionnées ci-dessus, vous êtes bien placée pour expliquer où tenter d’expliquer pourquoi les conseillers municipaux ont pris ces décisions que les Lévisiennes et Lévisiens ne peuvent que juger insensées après avoir lu le Rapport d’audit Usine de production d’eau potable Desjardins. Expliquer, c’est ce que je vous demande par la présente.

Je vous prie, Madame, d’agréer l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

Roger Martel, citoyen de Lévis

P.-S. Cette lettre et votre réponse seront publiées au www.lepasseurdelacote.com.