Comment une entreprise obtient-elle que le CAA Québec la recommande à ses membres?

Lévis, le 14 novembre 2017

Monsieur René Proulx, président

Automobile et Touring Club du Québec

(CAA-Québec)

Siège social

444, rue Bouvier, Québec, G2J 1E3

 

Monsieur,

Depuis très longtemps, le Club Automobile recommande des entreprises à ses membres : « Fiez-vous au réseau des entreprises recommandées CAA-Québec », leur dit-il1. Pourriez-vous me faire connaître les moyens que le Club prend pour s’assurer qu’une entreprise est digne d’être recommandée par lui? Le Club mentionne qu’il effectue une vérification des plaintes1; comment s’effectue cette vérification et auprès de qui l’est-elle? Le Club affirme qu’il cherche à déterminer quelle est la réputation de l’entreprise et qu’il utilise, pour ce faire, les résultats « d’un sondage [effectué] par une firme externe auprès de la clientèle de l’entreprise »1; quelles sont les firme externes auxquelles le Club recourt et comment le Club mesure-t-il la qualité du travail et la fiabilité de ces firmes?

Pourriez-vous répondre à cette autre question suivante : a) les entreprises qui s’adressent au Club CAA Québec pour demander à devenir une entreprise recommandée doivent-elles verser de l’argent au Club pour que leur demande soit traitée? b) l’entreprise devenue une entreprise recommandée doit-elle verser de l’argent au Club, à intervalles réguliers ou non, pour demeurer une entreprise recommandée? c) le Club vérifie-t-il régulièrement si les entreprises qu’il a accepté d’inclure dans son réseau d’entreprises recommandées n’ont pas cessé, en cours de route, de répondre à ses critères ou ceux des firmes externes dont les services sont employés?

Veuillez, Monsieur, agréer mes remerciements anticipés, ainsi que mes sentiments les meilleurs.

 

Roger Martel, citoyen de Lévis

Membre du CAA Québec

 

1. https://www.caaquebec.com/fr/a-la-maison/entreprises-recommandees/).