Les prix de journalisme au Québec…

Lévis, le 4 juillet 2018

Monsieur Bryan Milnes, éditorialiste et directeur

Le Devoir

Monsieur,

Le 7 juin dernier, le Conseil supérieur de la langue française (CSLF) a remis le Prix Jules-Fournier à Mme Mylène Moisan, chroniqueuse au quotidien Le Soleil de Québec. L’an dernier, l’un des journalistes du Devoir, M. Jean-François Nadeau, a reçu le même Prix; Le Devoir l’a souligné bellement le 23 mars 2017. Cette année, Le Devoir ne dit rien (je pense avoir bien fait ma recherche) de l’attribution du Prix à Mme Moisan. Pourtant, Le Devoir connaît la lauréate : elle a travaillé pour lui (mais pendant seulement trois ou quatre mois, et c’était il y a longtemps), et en 2013, quand la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) lui a donné le Prix Judith-Jasmin, réputé prestigieux par plusieurs, vous étiez, Monsieur Milnes, le président de la FPJQ. Pourquoi Le Devoir n’a-t-il pas félicité Mme Moisan cette année? (J’aimerais que vous disiez aux bons journalistes expérimentés du Devoir qui n’ont jamais reçu de prix de ne pas s’arracher les cheveux : l’oubli des jury ne signifie pas qu’ils sont moins méritants que Mme Moisan.)

Roger Martel, citoyen de Lévis

P.-S. Ce message sera publié au http://www.lepasseurdelacote.com, comme votre réponse, si vous voulez bien me répondre, Monsieur Milnes.