Les musulmans et les non-musulmans du Québec et d’ailleurs, le carré et le cercle

 

Lévis, le 19 novembre 2018

La semaine dernière je m’assois devant un grand écran pour regarder le film Le Grand Bain, auquel le journal français Le Monde a donné ce «sous-titre : Le ballet aquatique des bras cassés ».

Au début du film, un personnage qui n’est pas visible à l’écran dit qu’un carré n’entrera jamais dans un cercle. À la fin du film, on entend une voix hors-champ soutenir que « Pour peu qu’on en ait envie, un cercle peut entrer dans un carré. » C’est à ce moment-là que j’ai pensé à la cohabitation des musulmans et des non-musulmans dans mon pays, puis dans le monde entier.

Fou?

Roger Martel, citoyen de Lévis (Québec)