Proposition destinée à atténuer les craintes et les peurs que des religions et des sectes suscitent. Réaction du Centre culturel islamique de Québec.

Lévis (Québec), le 21 mars 2019

Le 28 février 2019, j’ai soumis à la Conférence des évêques catholiques du Canada et au Centre culturel islamique de Québec une proposition destinée à atténuer les craintes et les peurs que des religions et des sectes suscitent (on le sait : des religions et des sectes inquiètent, certaines plus que d’autres); je leur ai suggéré de fixer sur un mur, dans leurs lieux de culte, une plaque, une affiche, portant cette inscription ou une inscription équivalente :

« Moi qui entre dans ce lieu de culte, je tiens à faire savoir,

sans rien dissimuler,

que j’adhère sincèrement et entièrement

à la Charte universelle des droits de l’Homme,

à la Charte canadienne des droits et libertés

et à la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. »

( On trouvera cette proposition au https://lepasseurdelacote.com/. )

Hier, 20 mars 2019, le président du Centre culturel islamique de Québec, Monsieur Boufeldja Benabdallah, m’a appris dans un courriel qu’il ne mettrait pas en oeuvre ma suggestion. Je lui ai répondu ceci :

« Je suis désolé de devoir vous dire que votre rejet de ma suggestion (afficher dans les mosquées une déclaration d’adhésion à la Charte canadienne des droits et libertés) me surprend et me déçoit grandement : il aurait été si facile et si peu coûteux de la mettre en œuvre, sa mise en oeuvre aurait joué un rôle positif dans l’établissement et le maintien de relations saines entre les musulmans et les non-musulmans du Canada.

« Je vous reparlerai de votre rejet plus tard. J’espère vous convaincre changer d’idée.

« Je publierai la présente au http://www.lepasseurdelacote.com, de même que votre réponse (si vous voulez bien que notre échange se poursuive). M’autorisez-vous à rendre public le courriel que vous m’avez envoyé cet après-midi? »

À suivre.

Roger Martel, citoyen de Lévis