Saint-Michel-de-Bellechasse, la belle

Saint-Michel-de-Bellechasse

Origine et signification

Implantée entre Saint-Vallier et Beaumont sur la rive sud du Saint-Laurent, à la hauteur de l’île d’Orléans, se retrouve la municipalité de Saint-Michel-de-Bellechasse, appellation également du bureau de poste depuis 1876.La rivière Boyer coule presque au centre du territoire. D’abord érigée comme mission en 1672, Saint-Michel devenait paroisse en 1678, avant d’accéder au statut de paroisse civile en 1722.La municipalité de paroisse qui lui a emprunté son nom, en 1845, devait être abolie en 1847, pour renaître en 1855.En 1992, la municipalité de la paroisse de Saint-Michel devenait la municipalité de Saint-Michel-de-Bellechasse, afin d’établir clairement son identité en regard de la municipalité homonyme de Saint-Michel en Montérégie.Le constituant Bellechasse marque son appartenance tant à la région qu’à la MRC de Bellechasse.Cependant, jusqu’à 1842, le territoire répondait à l’appellation Saint-Michel-de-la-Durantaye.Si le nom évoque l’archange bien connu, le second membre de la dénomination rappelle Olivier Morel de La Durantaye (1640-1716).Né près de Nantes, il arrive à Québec en 1665 comme capitaine du régiment de Carignan-Salières et se voit concéder en 1672 la seigneurie qui porte son nom. Après avoir demandé à l’évêque qu’une paroisse soit érigée dans sa seigneurie sous le nom Saint-Laurent, on décide de retenir le patronyme de saint Michel, dont la fête coïncide avec l’érection canonique, car une paroisse de l’île d’Orléans porte déjà le nom suggéré.Cette modification intervient concrètement en 1698.La paroisse de Saint-Michel comprenait la moitié ouest de la seigneurie de La Durantaye, agrandie en profondeur en 1693.En 1754, on y établira un bourg, en espérant y attirer artisans, forgerons, menuisiers, charpentiers. Saint-Michel-de-Bellechasse fut occupée par les troupes anglaises en 1759, pendant toute la durée du siège de Québec.À l’hiver 1760, alors qu’on s’attendait à une contre-attaque des troupes françaises repliées en amont de Québec, les Michelois se préparaient, autant qu’ils le pouvaient, à chasser l’Anglais et, en particulier, à refuser de le nourrir.Jadis, le presbytère, construit en 1739, portait les traces malheureuses de cette période, qu’une restauration ultérieure devait effacer.La résistance des habitants de Saint-Michel se poursuivra jusqu’en 1775.Excommuniés par monseigneur Briand parce qu’ils avaient protesté en pleine église contre le jésuite Lefranc qui prêchait l’obéissance civile, cinq irréductibles ont vécu le reste de leur vie misérablement et ont été enterrés sur la terre Cadrain, leurs ossements étant transférés en 1880 dans la partie non bénite du cimetière.On dénombre plusieurs légendes orales sur ce thème.De vocation agricole axée sur l’industrie laitière, l’économie locale profite de la venue en masse des véliplanchistes et des amateurs de sports nautiques qui s’y donnent rendez-vous.La présence d’un théâtre d’été draine également en cet endroit bon nombre d’amateurs au cours de la période estivale. Les nombreux érables qu’on retrouve à cet endroit lui ont valu le titre de Village des arbres.Voir : Bellechasse, Île de.

Source :

http://www.toponymie.gouv.qc.ca/ct/ToposWeb/Fiche.aspx?no_seq=271136

Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d’un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d’un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.


Photos prises en juin 2019 par Roger Martel

Tricentenaire de Saint-Michel 1678-1978

Site de la chapelle Notre-Dame-de-Lourdes

 

Site de la chapelle Notre-Dame-de-Lourdes

 

  1. Le curé J. B. N. Laliberté est le fondateur de la chapelle Notre-Dame-de-Lourdes.

 

Chapelle Notre-Dame-de-Lourdes

 

Chapelle Notre-Dame-de-Lourdes

 

Chapelle Notre-Dame-de-Lourdes

 

 

Site patrimonial de Saint-Michel-de-Bellechasse

Origine et signification

Le site patrimonial de Saint-Michel-de-Bellechasse est situé au cœur de l’agglomération de Saint-Michel-de-Bellechasse. Il est composé d’une cinquantaine de bâtiments érigés au XVIIIe et au XIXe siècles. Parmi ces constructions, on trouve notamment une chapelle, une église, un collège et plusieurs résidences.

Le site patrimonial de Saint-Michel-de-Bellechasse a été constitué le 6 octobre 2003 par la Municipalité de Saint-Michel-de-Bellechasse, puis est devenu un site patrimonial cité le 8 avril 2013. Pour plus de détails, consultez la fiche consacrée à ce bien patrimonial dans le Répertoire du patrimoine culturel du Québec.

Source :

http://toponymie.gouv.qc.ca/ct/ToposWeb/fiche.aspx?no_seq=436941

MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DES COMMUNICATIONS. Répertoire du patrimoine culturel du Québec, [En ligne], 2016 [www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca] (Consulté le 18 septembre 2018)