Scène islamo-québécoise : le policier, l’infraction et le survêtement intéressant d’une musulmane

(La scène suivante aurait pu se dérouler n’importe où au Canada.)

Le policier sort de sa voiture, la conductrice de l’auto qu’il suivait l’imite.

Qu’est-ce que j’ai fait de mal, demande-t-elle?

Vous rouliez trop vite, Madame, je dois vous dresser une contravention.

Je roulais trop vite, moi? Prouvez-le! Je ne roule jamais vite!

Vous pourrez contester la contravention, Madame.

Je vais appeler mon père, ll va vous le dire, lui, que je conduis prudemment, que je respecte toujours le Code de la route.

Je ne peux pas attendre, malheureusement. Tenez, votre contravention. – Je peux vous demander ce que veut dire l’inscription arabe que porte votre survêtement?

La traduction en français est au dos, répond l’automobiliste, qui se retourne. Le policier lit : « Tuez les chrétiens, tuez les juifs. Coran »

Intéressant, dit le l’agent chargé du maintien de l’ordre avant d’entrer dans sa voiture.

Roger Martel, citoyen de Lévis