Des Soeurs actives dans Bellechasse (Québec) depuis 125 ans, un trésor de numéro de la revue de la Société historique de Bellechasse.

Le dernier numéro de la revue de la Société historique de Bellechasse, Au fil des ans, est double, il compte plus de cent pages, surtout il est exceptionnel, vraiment exceptionnel, il est entièrement consacré à la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours, des Soeurs qui ont réalisé une œuvre époustouflante dans Bellechasse; une Congrégation fondée en 1892, il y a 125 ans.

 

Au fil des ans, volume 29, numéro 2 (2017) (12 $)

Photo : Patronage Notre-Dame-des-Anges, tressage de la paille, vers 1965

FÊTONS NOS 125 ANS ! nous lancent les Soeurs.

http://congndps.qc.ca/fetons-nos-125-ans-25juin/

 

« La Congrégation des sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours est un institut de vie apostolique. Fondée en 1892 à Saint-Damien-de-Buckland (Québec), la congrégation est aujourd’hui, multiculturelle et répandue dans neuf pays. Nous formons une famille spirituelle composée de religieuses et de personnes laïques associées venant de sept pays.

Notre mission nous conduit vers les pauvres, toute personne dans le besoin, et elle s’adapte selon les époques, les cultures et les lieux.

À la suite de nos fondateurs, Joseph-Onésime Brousseau et Virginie Fournier, notre présence au monde se vit en toute simplicité, compassion et tendresse, dans la confiance à la Providence et sous le regard de Marie, perpétuel secours »   (http://congndps.qc.ca)

 

CONGRÉGATION DES SŒURS DE NOTRE-DAME DU PERPÉTUEL SECOURS

http://congndps.qc.ca

(FÊTONS NOS 125 ANS) http://congndps.qc.ca/fetons-nos-125-ans-25juin/

(CENTRE HISTORIQUE) http://congndps.qc.ca/patrimoine/centre-historique/

SOCIÉTÉ HISTORIQUE DE BELLECHASSE

http://shbellechasse.com

MUNICIPALITÉ DE SAINT-DAMIEN-DE-BELLECHASSE

https://saint-damien.com/affaires-et-developpement/developpement-residentiel

TOURISME

https://chaudiereappalaches.com/fr/voyage-quebec/bellechasse/saint-damien-de-buckland/saint-damien-de-buckland/municipalite/

PHOTOS

https://lepasseurdelacote.com/?s=St-Damien

 

COORDONNÉS DE LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE DE BELLECHASSE

8, avenue Commerciale

Saint-Charles (Québec), Canada, G0R 2T0

Courriel : redaction@shbellechasse.com

 

Le monde regorge de beautés. Il y en a une grande, une très grande, à 80 minutes de Québec : les réalisations incroyables de femmes et d’hommes forts et généreux.

Dossier créé par le Passeur de la Côte ( Roger Martel ) en juin 2013, après son deuxième passage ( n’était-ce pas plutôt le troisième ? ) au Centre historique de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours, à Saint-Damien-de-Buckland, au Québec.

Les photos ont été prises par le Passeur de la Côte en 2003, 2007, 2008 et 2013.

L’ensemble conventuel de Saint-Damien-de-Buckland et son Centre historique

Note préliminaire – Saint-Damien-de-Buckland renferme un grand ensemble conventuel qui est composé principalement de la Maison-Mère des Soeurs de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours, de la Maison Brousseau, du Cimetière des Soeurs de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours et de la Grange principale. La Congrégation des Soeurs de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours possède aussi un Centre historique qui vaut le déplacement. Ces biens n’ont pas un statut légal en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel ou de lois antérieures; ils pourraient donc disparaître facilement et les Québécois n’auraient plus que des photos et des films pour s’en souvenir (il semble trop souvent que la devise du Québec soit Je me souviens de ce que j’ai laissé mourir).

Seconde note préliminaire – Saint-Damien-de-Buckland est une municipalité du Québec située sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent, tout près de Lévis et de Québec. Située sur le plateau appalachien, elle fait partie de la municipalité régionale de comté de Bellechasse; en 2013, 2 969 personnes y habitent. Les municipalités qui la bornent : Notre-Dame-Auxiliatrice-de-Buckland, Saint-Nazaire et Saint-Malachie, comptent respectivement 787, 361 et 1 528 habitants en 2013.

St-Damien Choix 2 - 1

La Maison-Mère de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours est l’un des éléments de l’ensemble conventuel de Saint-Damien-de-Buckland. (Photo prise le  31 mai 2013)

L’AVENTURE DÉBUTE AU DIX-NEUVIÈME SIÈCLE.

« En 1882, un jeune prêtre, Joseph-Onésime Brousseau, est nommé curé à Saint-Damien-de-Buckland, une paroisse du Québec qui vient de naître dans la pauvreté, les roches et la forêt. Plein de fougue au service de l’Évangile, le « père Brousseau » commence une histoire d’amour avec les gens de son pays. Il déploie ses énergies pour favoriser l’agriculture et il se fait l’apôtre de la colonisation.

« En 1892, devant les nombreux besoins de sa paroisse située loin de la ville, l’abbé Brousseau fonde, avec Virginie Fournier, la congrégation des sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours. Cette fondation a pour but de venir en aide aux plus pauvres, particulièrement les orphelins et les vieillards abandonnés. Elle vise également à donner éducation et instruction aux enfants, surtout dans les paroisses rurales. » ( http://www.congndps.qc.ca/historique/ )

Deux historiens racontent  : «  Située sur la rive sud du Saint-Laurent, loin des voies ferrées et mal desservie par le réseau routier, Saint-Damien, paroisse isolée au pied des Appalaches, rassemble tout au plus une centaine de familles qui tirent leur subsistance d’un sol accidenté et rocailleux. Dès son arrivée, Brousseau entreprend d’imprimer un élan à sa paroisse. Au printemps de 1883, il met en chantier la construction d’une église, qui sera suivie, en 1886, de la construction d’une chapelle dédiée à sainte Anne, en qui il voit la protectrice de ses entreprises. Son père vient quelques années l’aider à mettre en culture les terres de la fabrique. Lui-même donne des conférences sur l’art agricole, introduit la culture fruitière et concourt à l’établissement d’un aqueduc, d’une beurrerie et d’un moulin à scier. Pour Brousseau, restaurer la vie rurale par l’amélioration des pratiques culturales et des industries domestiques, par la mise sur pied de petites entreprises et de services communautaires, c’est concourir à l’avancement tout autant du royaume de Dieu que de la patrie. Sa visée rejoint l’idéologie et les buts de la Société de colonisation du diocèse de Québec, fondée en 1880.

St-Damien Choix 2 - 3

En 1992, Saint-Damien-de-Buckland célèbre le centenaire de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours. (Photo prise le 28 septembre 2003)

« En août 1892, avec l’aide de Virginie Fournier, institutrice de Fall River, au Massachusetts, originaire de Pointe-Lévy (Lévis, Québec) et formée à la vie religieuse par les Religieuses de Jésus-Marie, Brousseau fonde la congrégation des Sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours à qui il entend confier l’hospice, l’orphelinat et l’école qu’il projette d’établir. Sous la direction de Virginie Fournier, devenue mère Saint-Bernard, le projet du curé Brousseau prend corps rapidement. Les religieuses assument la charge des classes du village dès septembre et, le 21 novembre, elles s’installent dans la première aile du couvent que le curé a fait bâtir. Vieillards et orphelins commencent à arriver : ils sont déjà 22 le 15 décembre. 

[…]

«  Brousseau entreprend allègrement de concrétiser son projet. En 1896, il met en chantier la dernière aile du couvent des sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours, qui sera terminée en 1898 puis, en attendant que le grand orphelinat dont il rêve soit construit, il fait bâtir en 1903 un hospice afin que les orphelins aient plus de place dans le couvent. Pour s’occuper des garçons de 12 à 19 ans, il a fondé en 1902, avec le concours de Joseph-A. Audet, jeune homme originaire de Saint-Sébastien, et formé à l’école militaire de Montréal, les frères de Notre-Dame des Champs. D’abord logés dans le couvent des sœurs, les recrues s’installent le 18 mai 1903 dans le monastère que Brousseau a fait construire au lac Vert, à quelques milles de Saint-Damien. Le 14 septembre, six postulants prennent l’habit. Les Frères de Notre-Dame des Champs auront pour mission de travailler la terre, d’enseigner l’agriculture scientifique et d’être un exemple de vie pour les orphelins.

« Par son action de tous les jours, le curé Brousseau a transformé une paroisse rurale, donné un toit à des centaines de vieillards et d’orphelins. À sa mort, l’institut des Sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours compte 230 membres, 24 établissements d’enseignement et héberge 153 enfants et 60 vieillards. » ( Michèle Brassard et Jean Hamelin, Dictionnaire biographique du Canada, http://www.biographi.ca/009004-119.01-f.php?BioId=41372 )

St-Damien Choix 2 - 4

Église de Saint-Damien-de-Buckland, le 30 octobre 2003

Il est arrivé que le « village » de la CNDPD abrite un millier de personnes.

Dans les années 1970, « la congrégation compte plusieurs écoles spécialisées à Saint-Damien, une quarantaine de couvents paroissiaux concentrés dans la grande région de Québec, au Saguenay et en Abitibi, douze foyers pour personnes âgées et un hôpital, sans compter les missions à l’étranger » (Jacques Saint-Pierre, Les Sœurs du Perpétuel-Secours à Saint-Damien et les Frères de Notre-Dame-des-Champs, article publié au http://www.encyclobec.ca/main.php?docid=464. )

Le 28 septembre 2003, la Société historique de la Côte-du-Sud attribue un prix, le Mérite historique régional, aux Soeurs de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours. Monsieur Guy Théberge, président de la Fondation Héritage Côte-du-Sud, a prononcé une allocution à cette occasion. Voici comment elle se termine :

« La communauté de religieuses connaîtra un sommet de personnel avec 825 religieuses lors des fêtes de son 75e anniversaire en 1967. Les religieuses auront oeuvré auprès des jeunes filles dans des maisons spécialisées : Institut familial Brousseau, École d’Arts familiaux, École secondaire, maison d’accueil, etc. Depuis les mutations sociales et religieuses qu’a connues le Québec, les religieuses ont dû emboîter le pas et s’adapter à de nouveaux champs d’apostolat. (…)

« Pour avoir su préserver le meilleur de votre héritage spiriuel, pour avoir conservé jalousement le patrimoine historique et architectural de votre maison-mère, votre Congrégation plus que centenaire a droit à notre respect et à nos hommages. »

St-Damien Choix 2 - 5

Ancien presbytère de Saint-Damien-de-Buckland, le 30 octobre 2003

LE CENTRE HISTORIQUE DE SAINT-DAMIEN-DE-BUCKLAND

Une visite s’impose !

Si vous vivez ou venez dans la région de Lévis ou dans celle de Québec, n’hésitez pas à vous rendre à Saint-Damien-de-Buckland, vous ne le regrettez pas, c’est certain; les réalisations des Soeurs de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours, du Père Brousseau, de Virginie Fournier vous transporteront d’admiration.

PHOTOS DU CENTRE HISTORIQUE

prises le 31 mai 2013

IMG_0341

Le Centre historique est grand; il renferme des centaines d’objets; il traite de la vie religieuse, bien sûr, mais encore plus des travaux qu’il  fallait faire pour répondre aux besoins de toutes sortes de nombreuses personnes. On y voit des objets de l’agriculteur et du jardinier, du dentiste, du cordonnier, de l’enseignant, du médecin, du professeur de musique, d’artisans,  du pharmacien,  du couturier, etc. Un espace rappelle  les fondateurs, le Père Joseph-Onésime Brousseau et Mère Saint-Bernard (Virginie Fournier).

IMG_0345

L’enseignement

IMG_0348

Les arts

CNDPS Missions étrangères

Les missions étrangères de la Congrégation

IMG_0317

Le travail du couturier

IMG_0319

Le poids, le temps, l’accueil des autres

IMG_0264

Les soins de santé, la phytothérapie, la pharmacie, la podiatrie

IMG_0284

Les soins dentaires

IMG_0290

Il fallait nourrir des centaines de personnes.

 

IMG_0245

Des médicaments

IMG_0209

Jambe fracturée ? On fabrique le support!

IMG_0221

L’infirmerie

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Le magnifique lieu de repos des Soeurs de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours

St-Damien Cimetiere des Soeurs 2008-10-17 (1)

Cimetière des Soeurs de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours, le 17 octobre 2008

St-Damien Choix 2 - 7

La fondatrice de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours, Mère Saint-Bernard (Virginie Fournier, native de Lauzon), a été inhumée dans le cimetière des Soeurs de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours. Le 10 mai 1988 ses restes ont été exhumés, comme ceux du Père Joseph-Onésime Brousseau, et placés dans des tombeaux, à l’entrée de la chapelle de la Maison-Mère.

(Photo prise le 13 octobre 2007)


À CONSULTER, À LIRE OU À VOIR :

Article de l’historien Jacques Saint-Pierre sur la congrégation des sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours : http://www.encyclobec.ca/main.php?docid=464

Article des historiens Michèle Brassard et Jean Hamelin sur Joseph-Onésime Brousseau : Dictionnaire biographique du Canada, http://www.biographi.ca/009004-119.01-f.php?BioId=41372

Photos anciennes de Saint-Damien-de-Buckland : http://www.shbellechasse.com/Images%20oubliees/Municipalites/St-Damien/index.html.

Photos anciennes de Saint-Damien-de-Buckland : http://www.shcds.org/damien/damien.htm.

Photos d’aujourd’hui réalisées par Paul Saint-Arnaud : http://www.shbellechasse.com/photographies.html.

VIDÉO sur la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours

À l’occasion du 120e anniversaire de fondation de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours, le diocèse de Québec a réalisé un reportage thématique portant sur cette communauté. Vous êtes invités à visionner les deux courtes vidéos disponibles à l’adresse suivante :

http://www.ecdq.tv/fr/liste/recherche/Secours.

SITES WEB :

Sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours :

http://www.congndps.qc.ca/

Municipalité de Saint-Damien-de-Buckland :

http://www.st-damien.com/fr/Accueil_1.html

Municipalité régionale de comté de Bellechasse (MRC) de Bellechasse :

http://www.mrcbellechasse.qc.ca/

Tourisme Bellechasse :

http://www.tourisme-bellechasse.com/

Société historique de Bellechasse :

http://www.shbellechasse.com/index.html

Société historique de la Côte-du-Sud :

http://www.shcds.org/index.htm

SITE DU LAC VERT

St-Damien Choix 2 - 8

Maison Saint-Bernard, site du lac Vert, le 31 mai 2013

La Maison Saint-Bernard se trouve sur le site du lac Vert, propriété de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours, à trois kilomètres de l’ensemble conventuel de Saint-Damien-de-Buckland. Ce site est un « espace de vie où le corps se détend, où l’âme respire et où l’esprit se nourrit ». Tout le monde peut y séjourner.  On téléphone au (478) 789-2647 ou on écrit à Madame Gisèle Gamache à l’adresse suivante : gisele.gamachecpp@yahoo.ca.

Les photos présentées dans ce dossier ont été prises par le Passeur de la Côte.