« l’Europe n’assume pas qu’elle préfère laisser mourir les migrants » Le Québec, le Canada, eux…

Alternatives économiques, https://www.alternatives-economiques.fr/leurope-nassume-prefere-laisser-mourir-migrants/00089959?utm_campaign=NL_Quotidienne/05072019&utm_medium=email&utm_source=emailing

ENTRETIEN « l’Europe n’assume pas qu’elle préfère laisser mourir les migrants »

05/07/2019

EXTRAIT :

Pia Klemp, Carola Rackete : ces deux noms symbolisent aujourd’hui le courage et la solidarité avec les migrants en Méditerranée. La première, ancienne capitaine du navire Sea-Watch 3 puis du Luventa, est actuellement poursuivie par la justice italienne pour « suspicion d’aide et de complicité à l’immigration illégale ». Elle encourt vingt ans de prison et 15 000 euros d’amende par personne sauvée. La deuxième, arrêtée après avoir forcé le blocus italien pour débarquer les 43 passagers qu’elle transportait sur le Sea-Watch 3, dont elle était la capitaine, a vu son assignation à résidence levée par une juge italienne mardi soir. L’été dernier déjà, l’Italie refusait à l’Aquarius de débarquer dans ses ports, obligeant le navire, aujourd’hui à quai, à se rendre à Valence, en Espagne. Le droit de la mer et les conventions que l’Italie a signées et ratifiées sont pourtant clairs et, en agissant ainsi, le gouvernement italien y contrevient. Entretien avec Patrick Chaumette, professeur émérite de droit à l’université de Nantes.


Au Québec, les personnes âgées souffrent de la canicule dans les Centres hospitaliers de soins de longue durée (CHSLD) d’un autre âge qui ne peuvent pas résister à la grande chaleur de l’atmosphère.

Au Québec, des propriétaires de logements louent des appartements malsains sans être trop inquiétés par l’État.

Au Québec, des citoyennes et des citoyens, des enfants aux vieillards, sont atteints d’insécurité alimentaire et doivent compter (pas sur l’État, non !) sur les bénévoles de diverses organisations pour se nourrir suffisamment.

Au Canada, l’État assume-t-il qu’il préfère laisser des êtres humains souffrir, mourir, parfois?

Roger Martel, citoyen de Lévis, ville riche avec des CHSLD trop chauds, avec des logements insalubres, avec des adultes et des enfants qui doivent compter sur des bénévoles (pas sur l’État !) pour se nourrir suffisamment.

 

Vide-garage du Magasin général de la Société Saint-Vincent-de-Paul, À LÉVIS (Québec), le samedi 30 septembre 2017.

VIDE-GARAGE, DANS LA COUR DU MAGASIN GÉNÉRAL DE LA RIVE-SUD, LE SAMEDI 30 SEPTEMBRE À COMPTER DE 9 H.

Appelez-nous 418-833-2166

Visitez-nous  106, Côte du Passage, Lévis, Qc, G6V 5S9

http://www.magasingeneralrivesud.org/

 

 

source : http://www.magasingeneralrivesud.org/mission/ vu e 28-09-2017

Le Magasin général Rive-Sud est un organisme lié à la Société de Saint-Vincent de Paul qui exerce ses activités sur le territoire de la ville de Lévis.

Il recueille toutes sortes d’articles, de meubles ou d’objets, tels que vêtements, appareils ménagers, outils, textiles, bibelots, pour les mettre à la disposition des personnes de notre communauté, notamment celles qui sont démunies ou dans une situation précaire.

Notre mission est d’appuyer ces personnes afin qu’elles puissent avoir l’aide nécessaire pour améliorer leurs conditions de vie et conserver leur dignité.

Cette aide est diverse qu’il s’agisse d’aide vestimentaire ou en ameublement ou de références à d’autres organismes communautaires selon les besoins spécifiques des personnes qui s’adressent à nous.

Nous agissons en respectant les principes de justice, de solidarité et d’entraide qui sont ceux de la Société de Saint-Vincent de Paul et en concertation étroite avec nos partenaires présents dans la communauté, qu’il s’agisse des Conférences de la Société et d’organismes communautaires et sociaux.

 

Heures d’ouverture

Lundi 9 h 30 à 17 h 00
Mardi 9 h 30 à 17 h 00
Mercredi 9 h 30 à 17 h 00
Jeudi 9 h 30 à 17 h 00
Vendredi 9 h 30 à 17 h 00
Samedi 9 h 30 à 17 h 00

Semaine de la Saint-Vincent de Paul du 23 au 30 septembre 2017

Si on pouvait offrir un camp de vacances à tous les enfants…

… à tous les enfants syriens, soudanais, vénézuéliens… ;

aux enfants des quartiers défavorisés de Montréal où « l’espérance de vie des hommes […] est de dix années inférieure à celle des hommes des quartiers riches. »

(Richard Lessard, directeur de la santé publique, Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, Rapport du directeur de la santé publique 2011, Les inégalités sociales de santé à Montréal, Le chemin parcouru, 2e édition – Source :https://publications.santemontreal.qc.ca/uploads/tx_asssmpublications/978-2-89673-133-6.pdf)

 

FERME PÉDAGOGIQUE MARICHEL

Sainte-Agathe-de-Lotbinière (Lotbinière, au Québec)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Brebis gestante

 

 

 

 

Une vraie ferme

Photos prises par Roger Martel le 28 mai 2017

 

Ce document n’est pas publicitaire.

 

FERME PÉDAGOGIQUE MARICHEL

Sainte-Agathe-de-Lotbinière (Lotbinière)

https://fermemarichel.com

Coordonnées

Ferme Pédagogique Marichel
809, rang Bois Franc
Sainte-Agathe-de-Lotbinière, Québec, 
G0S 2A0

Courriel: info@fermemarichel.com

Téléphone : 418-599-2949

 

Des hauts responsables de l’ONU appellent à la compassion envers les migrants.

Source : Centre dactualités de lONU – A Genève, des hauts responsables de lONU appellent à la compassion envers les migrants

29 février 2016

« Durant l’année écoulée, les piliers juridiques que sont le droit international des droits de l’homme et le droit international humanitaire ont été honteusement violés dans de multiples conflits et en toute impunité. »

Samsung : doù vient le cobalt de nos téléphones ? | Amnesty International France

Ecrivez à Samsung pour leur demander si les produits fabriqués par leurs entreprises contiennent du cobalt en provenance de RDC et s’ils en connaissent les conditions d’extraction, en particulier s’il est extrait par des enfants.

Source : Samsung : doù vient le cobalt de nos téléphones ? | Amnesty International France

La poche à 5 $ au Magasin général de la Rive-Sud (Lévis)

LA POCHE À 5$ – Profitons-en !

Où? Au Magasin Général Rive-Sud, 106, côte du Passage, Lévis (Québec)- 418 833-2166

La promotion de la « poche à 5$ » sera de retour les 2, 3 et 4 février 2016. Mettez tous les vêtements que vous voulez dans un grand sac fourni par le magasin et ne payez que 5$.

—-

Il faut aller au Magasin général de la Rive-Sud de temps en temps; qui sait : on y trouvera peut-être un vêtement, un meuble, des assiettes dont on a besoin, ou tout simplement un objet qui nous procurera du plaisir. Tenez : il y a quelques jours, au Magasin Général Rive-Sud, j’ai déniché un disque d’une chanteuse dont le visage m’était inconnu. Après l’avoir écouté, je peux vous dire que la jeune artiste est promise à un brillant avenir. La voici :

Nana Nouskouri jeune_disque Fontana 885.523

Roger Martel, citoyen de Lévis

—–

Le Magasin Général Rive-Sud est un organisme à but non lucratif, qui vient en aide aux personnes démunies et à faible revenu. Nous disposons de marchandises à prix populaire et accessible à tous. Collecte de meubles à domicile, sur rendez-vous.

Grâce à vos dons et achats, plus de 6000 personnes profitent annuellement de notre aide matérielle ainsi que de prix avantageux. Tout ce qui est recueilli sert uniquement à aider les gens dans le besoin.

Magasin Général Rive-Sud

Société Saint-Vincent-de-Paul

106, côte du Passage, Lévis (Québec), G6V 5S9 – 418 833-2166

Site web : http://www.magasingeneralrivesud.org/

Mais c’est Nana Mouskouri ! L’aviez-vous reconnue ?

Nana Mouskouri ds sa jeunesse Fontana_1

Il ne faut pas faire des réfugiés des boucs émissaires après les sanglants attentats de Paris.

17 novembre 2015 – Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a appelé mardi l’Union européenne (UE) à ne pas faire des réfugiés qui affluent à ses frontières des boucs émissaires après les sanglants attentats de Paris. « L’immense majorité des personnes qui viennent en Europe fuient des persécutions ou les effets mortels de conflits (…) Beaucoup d’entre elles fuient l’extrémisme et le terrorisme, pratiqués par le même type d’individus que ceux qui étaient liés aux attentats de Paris », a souligné la porte-parole du HCR, Melissa Fleming, lors dun point de presse à Genève.

Source : Centre dactualités de lONU – Après les attentats de Paris, les réfugiés ne doivent pas devenir des boucs émissaires, selon le HCR

LA PAUVRETÉ N’EST PAS UNE FATALITÉ ET IL FAUT L’ÉLIMINER, SELON L’ONU.

misere_enfant bidonville

Source : Centre d’actualités de l’ONU: http://www.un.org/french/newscentre/

New York, 16 octobre 2015

A la veille de la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, et la Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, ont tous les deux souligné que la pauvreté n’était pas une fatalité.

« Cette année, la pauvreté est célébrée au moment où le monde s’engage sur une voie nouvelle et ambitieuse, celle d’un avenir de dignité pour tous guidé par le Programme de développement durable à l’horizon 2030 », a déclaré M. Ban dans un message.

Le thème retenu cette année, « Construire un avenir durable : s’unir pour mettre fin à la pauvreté et à la discrimination », témoigne de la nécessité d’accorder une plus grande attention aux membres exclus et marginalisés de la famille humaine, a poursuivi le Secrétaire général, rappelant que plus de 900 millions de personnes continuent de vivre dans l’extrême pauvreté, et de nombreuses autres sont en danger.

« Les changements climatiques, les conflits violents et les catastrophes naturelles menacent de réduire à néant nombre de nos acquis », a déploré le chef de l’ONU, en référence aux avancées obtenues dans le cadre des objectifs du Millénaire pour le développement, lancé en 2000.

« Lors de l’adoption du Programme 2030, les dirigeants du monde ont pris un engagement assorti de délais pour mettre fin à la pauvreté sous toutes ses formes, partout dans le monde », a poursuivi M. Ban, ajoutant que les 17 Objectifs de développement durable (ODD) qui composent le Programme sont le fruit du processus le plus inclusif dans l’histoire l’ONU.

Afin de ne pas faire de laissés-pour-compte, le Secrétaire général a par ailleurs appelé à mettre un terme à la discrimination et aux atteintes dont fait l’objet la moitié de l’humanité, à savoir les femmes et les filles, mais aussi les minorités et les migrants.

« Notre génération peut être la première à connaître un monde sans pauvreté extrême, où tous les individus, et non pas seulement les puissants et les privilégiés — puissent participer et contribuer sur un pied d’égalité, à l’abri de toute discrimination et du besoin », a déclaré le chef de l’ONU.

De son côté, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a appelé les Etat à prendre en compte toutes les dimensions de la pauvreté dans la mise en oeuvre du Programme de développement.

« La pauvreté est une réalité complexe mais ce n’est pas une fatalité. Elle est universelle et frappe aussi bien les pays du sud que ceux du nord –; mais sur tous les continents, ce sont les femmes et les filles qui en souffrent le plus », a déclaré Mme Bokova.

La Directrice générale a ajouté que pour l’UNESCO, l’élimination de la pauvreté est une pierre angulaire du combat pour les droits humains et pour la dignité humaine.

« La lutte durable contre la pauvreté suppose de doter chacun des moyens de l’autonomie, pour s’affirmer durablement comme acteur de sa propre vie — en mobilisant le potentiel de l’éducation, des sciences, de la culture et de l’information », a déclaré Mme Bokova.