Les hommes ne sont pas des diables, mais des égoïstes.

« Souvenez-vous de La Religion dans les limites de la simple raison. Kant (Emmanuel Kant, philosophe allemand, 1724-1804) y explique que les hommes ne sont jamais méchants, qu’ils ne font jamais le mal pour le mal, ce qui serait diabolique, mais seulement pour un bien, pour leur bien; : les hommes ne sont pas méchants, mais mauvais; ce ne sont pas des diables, mais des égoïstes. Quand j’explique ce texte avec mes étudiants, ils m’objectent l’existence du sadique, qui fait le mal, disent-ils, pour le mal. Je leur réponds que non : le sadique fait du mal à l’autre parce que ça lui fait plaisir à lui! Or son plaisir, pour lui, c’est un bien… Un sadique, c’est donc simplement un égoïste (il met son plaisir plus haut que la souffrance d’autrui), doublé d’un pervers (qui jouit de cette souffrance), et c’est en quoi, bien souvent, il nous ressemble… Bref, je crois, avec Kant, que l’égoïsme est le fondement de tout mal. »

(André Comte-Sponville in André Comte-Sponville et Luc Ferry, La Sagesse des modernes. Dix questions pour notre temps, Paris, Éditions Robert Laffont. 1988, p. 67)

6 juin 2016 : premier jour du ramadan de « l’an 1437 de l’Hégire ». Écoutons une Sénégalaise élevée dans une famille musulmane nous parlé des êtres humains : musulmans, chrétiens, juifs…

« Le sang des blessures coagulé dessine sur le sol des taches sombres et répugnantes. Tout en les brossant, je pense à l’identité des hommes : même sang rouge irriguant les mêmes organes. Ces organes, situés aux mêmes endroits, remplissent les mêmes fonctions. Les mêmes remèdes soignent les mêmes maux sous tous les cieux, que l’individu soit noir ou blanc : tout unit les hommes. Alors, pourquoi s’entretuent-ils dans des batailles ignobles pour des causes futiles en regard des massacres de vies humaines ? Que de guerres dévastatrices ! Et pourtant, l’homme se prend pour une créature supérieure. A quoi lui sert son intelligence ? Son intelligence enfante aussi bien le beau que le mal, plus souvent le mal que le bien.»

Mariama Bâ (1929-1981), Une si longue lettre (première publication : 1979); © 1979 Les Nouvelles Éditions Africaines du Sénégal; © 2001 Le Serpent à Plumes; © Groupe Privat/Le Rocher, 2005, p.147.

 

Le ramadan

« Réuni dimanche 5 juin (2016) à la Grande mosquée de Paris, le Conseil français du culte musulman (CFCM) a fixé au 6 juin le premier jour du ramadan de « l’an 1437 de l’Hégire ». Durant ce mois consacré aux prières et à la charité, les musulmans sont invités à s’abstenir de boire, de manger et d’avoir des relations sexuelles, de l’aube au coucher du soleil. Ce rite est très suivi par les musulmans français. Le jeûne est prescrit à tout musulman pubère. Des dispenses appelant des compensations – par un jeûne différé – sont prévues pour les voyageurs, les malades, les personnes âgées, les femmes enceintes ou venant d’accoucher. L’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui suit le ramadan, aura lieu autour du 5 juillet. »

Cécile Chambraud, Journaliste au Monde

(En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/religions/article/2016/06/06/bac-et-ramadan-une-difficile-conciliation_4938644_1653130.html#1Jl3XRUoeVkE80QQ.99)

Monique F. Leroux devient le premier être humain à recevoir le titre de Citoyenneté d’honneur de la Ville de Lévis.

Lévis (Québec), 6 juin 2016

Je viens de recevoir un communiqué de la ville de Lévis; il commence ainsi :

« Lévis, le 6 juin 2016. – C’est en présence de nombreux dignitaires que le maire de Lévis, monsieur Gilles Lehouillier, a décerné le premier titre de Citoyenneté d’honneur de la Ville de Lévis à madame Monique F. Leroux, présidente et chef de la direction du Mouvement Desjardins de 2008 à 2016. »

Je me réjouis beaucoup que madame Monique F. Leroux, présidente et cheffe de la direction du Mouvement Desjardins de 2008 à 2016, soit le premier être humain à recevoir le titre de Citoyenneté d’honneur de la Ville de Lévis. Elle mérite cet honneur aussi bien en tant qu’ancienne présidente qu’à titre d’ancienne cheffe de la direction, aucun des dignitaires susmentionnés ne criera ni même ne murmurera le contraire, c’est peu dire. Elle est gentille, madame Leroux. Sa gentillesse est si incommensurable qu’elle s’est refusée à gronder l’un des petits dont elle était la gardienne entre 2008 et 2016, la grosse Caisse Desjardins de Lévis, qui n’est pas toujours sage, malheureusement, malgré qu’elle soit l’aînée de la famille. Parmi les fredaines qu’elle a faites, la grosse Caisse, elle a accepté d’être la partenaire et semble toujours jouir d’être la partenaire de la Société d’histoire régionale de Lévis qui depuis 2013 induit en erreur les Lévisiennes et les Lévisiens au sujet d’un objet qu’elle a trouvé aux États-Unis et qu’elle veut à tout prix, mais alors là, vraiment à tout prix! depuis ce temps-là, qu’il soit la « cage de la Corriveau », attrait touristique et générateur de bidous pour les restaurants et hôtels et commerces et guide touristiques et machines banquières, alouette. La population de Lévis est reconnaissante à madame Monique F. Leroux d’avoir honoré leur ville en acceptant de recevoir le premier titre de Citoyenneté d’honneur qu’elle décerne. Les Lévisiens et les Lévisiennes l’accueilleront à bras ouverts si jamais elle succède à son jeune successeur.

Lévis sait faire.

Revue de la Ligue des droits et libertés sur les personnes réfugiées, juin 2016

La Ligue des droits et libertés (LDL) a le plaisir de vous annoncer la sortie du dernier numéro de sa revue Droits et libertés, qui porte sur les droits des personnes réfugiées.

Pour vous procurer un ou des exemplaires de la revue, nous vous invitons à contacter Karina Toupin à info@liguedesdroits.ca ou au 514-849-7717, poste 21. Vous pouvez aussi utiliser notre bon de commande. Les exemplaires sont en vente au prix de 6$. Des tarifs spéciaux sont offerts pour les commandes de plus de cinq exemplaires et des arrangements sont possibles pour les personnes et organisations à faibles revenus.

La revue est gratuite pour les membres de la LDL, qui recevront un exemplaire par la poste au cours du mois de juin. Pour devenir membre de la LDL.

Nous vous invitons à vous abonner à la revue Droits et libertés. Vous recevrez alors votre exemplaire par la poste deux fois par année, à un tarif privilégié qui inclut les frais de transport. Cet abonnement permettra aussi de soutenir une revue qui alimente la réflexion sur différents enjeux de droits humains.  Cliquez ici pour connaître les tarifs et pour accéder au formulaire d’abonnements en ligne.

(Source : http://liguedesdroits.ca/?p=3540)

Le maire de Lévis n’a rien à craindre de ses adversaires de papier : Renouveau Lévis, Gaston Cadrin et Nicolas Geraghty.

Lévis (Québec), le 5 juin 2016

Le nom du Lévisien Gaston Cadrin figure aujourd’hui dans le journal Le Soleil (M. Cadrin élève la voix pour tenter d’empêcher la démolition de trois maisons centenaires de Lévis). Le nom de son parti municipal, Renouveau Lévis, s’y trouve aussi.

Je croyais en vacances depuis longtemps, sur une autre planète, M. Cadrin et le chef de Renouveau Lévis, M. Nicolas Geraghty. Pourquoi? Parce qu’on ne les entend pas critiquer leurs grands adversaires politiques, c’est-à-dire le maire et les conseillers municipaux de Lévis, tous membres, sauf un, du parti Lévis Force 10. Les critiquer, les attaquer, parce qu’ils trompent tous la population, parce qu’ils ont subventionné et appuient et subventionnent et chérissent toujours la Société d’histoire régionale de Lévis qui a induit en erreur ses membres et les Lévisiens au sujet d’un objet trouvé aux États-Unis que ses dirigeants ont déclaré être, avant même de l’avoir vu, la « cage de la Corriveau » (leur intelligence était fatiguée). MM. Cadrin et Geraghty ont-ils peur de se tenir debout devant la Société d’histoire régionale de Lévis ou devant un ou plusieurs de ses partenaires : le Musée de la civilisation de Québec (dont un ministre du gouvernement libéral est responsable), ou la Commission de la Capitale nationale, ou la Caisse Desjardins de Lévis (principal partenaire de la Société d’histoire régionale de Lévis pour la présentation à Lévis en 2013 de deux expositions sur la « cage de la Corriveau »), ou…. (J’ai soumis une plainte à l’ombudsman du Mouvement Desjardins concernant la conduite de la Caisse Desjardins de Lévis dans l’affaire de la « cage de la Corriveau ». L’ombudsman tarde à m’envoyer un accusé de réception.)

Les citoyens et les citoyennes de la ville de Lévis seront appelés aux urnes en 2017. M. Nicolas Geraghty a déclaré qu’il n’aspire pas à devenir le maire de Lévis (bizarre!). Y aura-t-il quelqu’un, au sein de Renouveau Lévis, qui voudra tenir les rênes de la ville? Quant à M. Cadrin… Demandons-lui pourquoi il a cru que c’était une bonne idée de prier la Société d’histoire régionale de Lévis, l’hiver dernier, de l’aider à vendre un livre qu’il venait de mettre sur le marché.

M. Gilles Lehouillier et Lévis Force 10 peuvent dormir tranquilles : Renouveau Lévis ne les fera pas tomber.

(J’inviterai MM. Gaston Cadrin et Nicolas Geraghty à utiliser mon blogue pour répliquer au présent texte.)

Roger Martel, citoyen de Lévis

« Méga Bibliovente » de la Bibliothèque municipale de Québec, les 3, 4 et 5 juin 2016.

Très populaire la « Méga Bibliovente » de la Bibliothèque municipale de Québec au Centre de foires d’Expocité, les  3, 4 et 5 juin juin 2016 ! Le Passeur de la Côte a acheté dix kilos de livres.

 

mega bibliovente bibliotheque de Qc 03-06-2016 h

 

mega bibliovente bibliotheque de Qc 03-06-2016 i - Version 2

 

mega bibliovente bibliotheque de Qc 03-06-2016 j

 

mega bibliovente bibliotheque de Qc 03-06-2016 d

 

mega bibliovente bibliotheque de Qc 03-06-2016 f

Photos prises par Roger Martel le 3 juin 2016

Manifestation contre le Partenariat transpacifique (PTP) le lundi 6 juin 2016 à Montréal – ATTAC-Québec

Appel à l’action : nous ne voulons pas du PTP ! L’Honorable Chrystia Freeland organise une « Assemblée générale » sur le Partenariat transpacifique (…)

Source : Manifestation contre le Partenariat transpacifique (PTP) le lundi 6 juin à Montréal – ATTAC-Québec