Ce que je dirais à un immigrant. Par Boucar Diouf, Sénégalais devenu Québécois en 1991.

LA PRESSE, https://www.lapresse.ca/debats/nos-collaborateurs/boucar-diouf/201402/21/01-4741330-ce-que-je-dirais-a-un-immigrant.php

Publié le 22 février 2014 

Ce que je dirais à un immigrant        EXTRAITS

BOUCAR DIOUF      L’auteur est humoriste, conteur, biologiste et animateur. 

Avant de partir du Sénégal pour le Québec, en 1991, on m’avait parlé de choc culturel, de température, de liberté, d’ouverture, d’humour et de bien d’autres aspects de l’identité et de la culture des gens d’ici. Mais personne ne m’a informé de cette singulière relation que la majorité des Québécois entretiennent avec la religion. Pourtant, à mon avis, il est plus qu’important de mentionner aux gens qui veulent venir ici que s’expatrier au Québec n’est pas la même chose que de s’installer dans le reste du Canada. Le Québec a un rapport avec la religion, et l’égalité des sexes, que même l’Ouest du pays peine à comprendre. (…)

L’extrémisme religieux ne peut en aucun cas s’amalgamer avec la culture québécoise francophone. En fait, si je devais entretenir un candidat à l’immigration sur le sujet, je lui dirais ceci:

«Monsieur, avant de partir, vous devez savoir que depuis la désertion massive des églises, provoquée par la Révolution tranquille, les Québécois ont majoritairement un rapport particulier avec la religion. Le Québec afficherait peut-être même le plus haut taux de citoyens agnostiques en Amérique du Nord. Si bien qu’aujourd’hui, ce sont des missionnaires du Sud, principalement de l’Amérique latine et de l’Afrique, qui tentent timidement de rallumer la foi dans certaines contrées de la belle province.

«Autrefois très pieuse, cette nation est devenue le territoire des plus grands blasphémateurs de la galaxie. Ici, non content d’avoir transformé des églises en condos, on a aussi recyclé les accessoires liturgiques en autant de jurons et sacres qui rythment le langage populaire (…)

«Vous vous préparez à aller dans la nation la plus ouverte et pacifique de l’Amérique du Nord. Vous allez dans la nation où les femmes sont parmi les plus affirmées et égalitaristes du monde occidental; où la simple évocation de la droite religieuse provoque une crise générale d’urticaire; où le droit à l’avortement est un acquis non négociable; où les hommes ont droit à des congés de paternité; où le mariage n’est plus une institution sacrée et un couple sur deux divorce quand ça ne marche plus; où les adolescents, à la puberté, sont autorisés à s’embrasser et à se fréquenter; où gais et lesbiennes manifestent ostensiblement leur identité et ont le droit de se marier; où changer de sexe pour retrouver son homéostasie existentielle est aussi bien accepté.

«C’est toutes ces qualités qui font aussi du Québec, sans être parfait, une terre de liberté, d’ouverture et de tolérance, pour celui qui accepte de s’ouvrir. Si je vous raconte tout ça, c’est que certains de ces acquis sociaux très progressistes, qui cimentent fièrement notre identité collective, sont incompatibles avec une lecture rigoriste des dogmes religieux. Ce qui pourrait amener des extrémistes à nous regarder comme des représentants de Satan sur terre.

(…)

Oui, Fatima Houda-Pepin, vous avez raison de penser que les intégristes sont les véritables ennemis de la laïcité! Je rajouterai qu’ils sont aussi les ennemis de la grande majorité de croyants, à qui ils font beaucoup de tort par ricochet.

L’État québécois nous anglicise déjà assez! | Le Devoir

Source : L’État québécois nous anglicise déjà assez! | Le Devoir

Au Québec

Avec les deniers publics, nous anglicisons des gens qui pourraient autrement contribuer, comme tant l’ont fait jusqu’à aujourd’hui, au français québécois rempli d’accents haïtien, maghrébin, hispanophone ou autres.

Pour les enfants, les femmes et les hommes qui s’apprêtent à vivre leur premier hiver à Lévis, ma ville, ou ailleurs au pays.

Images et textes pour les enfants, les femmes et les hommes qui s’apprêtent à vivre leur premier hiver à Lévis, ma ville, OU aiLleurs au Québec, au Canada.

La neige se pose partout, vous savez; si vous croyez qu’elle vous ignorera en raison de la couleur de votre peau, vous vous trompez, parce qu’elle n’est pas bête, la neige, elle sait qu’elle sera aussi bien sur la peau banche que sur la peau noire, sur la peau noire que sur la peau jaune, et votre langue ne sera pas un obstacle pour elle parce qu’elle les parle toutes, les langues. Et elle vous aime déjà, la belle neige, compagne indispensable du bel hiver.

Roger Martel (le Passeur de la Côte), citoyen de Lévis (Québec)

La neige crée de très jolis décors.

1 Lévis l'hiver - choix - 05

2 Levis hiver 2009-02-02 Matin d hiver rue Wolfe

3 Lévis l'hiver - choix - 04

4 Levis rue Fraser hiver 13-12-2004 003

L’hiver, rien de plus revigorant qu’une promenade en décapotable !

6 St-Lambert-de-Lauzon Parade hivernale 2015 - 15

L’hiver, c’est bon pour les affaires ! Au Québec, l’industrie des chaises d’hiver est florissante !

7 St-Lambert-de-Lauzon Parade hivernale 2015 - 25

Au Québec, les sculpteurs d’extérieur sont beaucoup plus nombreux que les peintres d’extérieur à préférer travailler l’hiver : « L’été, la chaleur nous pousse à la paresse, prétendent les maîtres de glace et de neige; l’hiver, on se dépêche de finir notre travail; on gagne donc plus cher de l’heure. »

9 St-Jean-Port-J _Fête de l'hiver_ 6-2-04 e_1024

Des maisons bordées par la neige, la neige qui se dresse gentiment entre les maisons et le froid.

10 Lévis l'hiver - choix - 06

L’hiver donne à la femme et à l’homme, ainsi qu’à leurs rejetons, de multiples occasions de se dépasser. Ci-dessous, des hommes et des femmes affrontent la force du Saint-Laurent glacé, et parviendront à la dominer !

12 course de canots Quebec_2998

Sports d’hiver, plaisirs d’hiver.

16 Hockey Patinage Arena Levis 09-01-2015 - 22

15 Lévis l'hiver - choix - 18

14 Justin en ski 2013-02-17_1024

13 Levis Parc St-Laurent Patiner 2015-02-15

17 St-Lambert-de-Lauzon Parade hivernale 2015 - 30

18 Levis Parc St-Laurent Patin 2015-02-15

L’hiver, chez le médecin, le notaire, l’avocat, le curé, on vous invite à mettre de magnifiques couvre-bottillons. Les derniers couvre-bottillons que l’on m’a offerts chez mon ophtalmologiste étaient de la même couleur, j’vous jure ! que les couvre-pattes de mon chien. Je me sentais drôle. N’empêche, c’est une belle invention, les couvre-bottillons, cadeau de l’hiver !

19 Lévis l'hiver - choix

L’hiver, le photographe peut prendre des photos que nul été ne peut lui permettre de prendre. Je sais : L’été, le photographe peut prendre des photos que nul hiver ne peut lui permettre de prendre. La seconde affirmation ne contredit pas la première et vice-versa. Alors, inutile de parler de ça davantage, rêvons plutôt au photogénique hiver.

20 Lévis l'hiver - salon de bronzage - 14

Les éleveurs, au Québec, prennent soin de leurs bêtes. L’hiver, ils les munissent de vêtements qui protègent leurs parties les plus sensibles au froid. Après tout, ils sont Québécois eux-mêmes et savent quels sont leurs éléments constitutifs qu’il est primordial de tenir à l’abri du grand gel.

21 St-Lambert-de-Lauzon Parade hivernale 2015 - 14

L’hiver, croyez-le ou non, il arrive que l’on manque de neige au Québec. À Lévis, on n’accepterait jamais d’être privé de flocons. Quand il n’en descend pas, on va puiser dans les réserves (judicieusement constituées) et on en répand partout où il le faut. La photo ci-dessous montre la côte du Passage en train d’être embellie.

22 Levis Carnaval 2015 Côte du Passage Neige

Le père du savant humoriste Boucar Diouf disait : « L’hiver, à Lévis, ne montez pas à bord d’un traversier sans un en-cas : vous savez quand vous montez, vous ne savez pas quand vous débarquerez. » Mais c’était il y a longtemps.

23 Traversier Plessis ds ls glaces_2

Vous découvrirez l’hiver cette année à Lévis, ma ville, ou ailleurs au pays ? Que le prochain et les autres vous apportent beaucoup de plaisirs et de la joie !

Quand vous voudrez savoir si le printemps est à la veille de se pointer le nez, scrutez le ciel, cherchez-y des corneilles : la tempête des corneilles annonce l’arrivée du printemps.

Roger Martel, le Passeur de la Côte

Textes et photos (la dernière exceptée) de Roger Martel