LE SOLEIL, journal de Québec, est-il écrit par le maire de Québec ?

Le quotidien Le Soleil, un journal de classe mondiale selon Le Soleil, est publié dans la « Capitale nationale » du Québec.

Le 16 juillet 2015, Le Soleil n’a trouvé rien d’autre à mettre dans sa première page que Mike Jagger et une assiette de langoustines.

 

Une du Soleil Jagger le 16-0-2015

SONDAGE

Première question – Selon vous, votre journal préféré traite-t-il suffisamment et honnêtement des événements qui surviennent dans les domaines de la vie politique, sociale et économique.

Deuxième question – Selon vous, votre journal préféré fait-il suffisamment d’efforts pour éclairer le jugement de ses lecteurs ?

Troisième et dernière question – Selon vous, le journal Le Soleil (quotidien de Québec, « Capitale nationale » du Québec), est-il écrit par Régis Labeaume, maire de Québec ?

 

 

Devoir 18-07-2015_Labeaume maire cigale_Qc - 2 - Version 2

 

« Celui qu’on désignait dès 2008 comme un « super-maire » a trébuché cet hiver sur un dossier à la fois élémentaire et fondamental dans toute gouverne municipale : la cueillette des ordures. La Ville a adopté et appliqué un nouveau plan de cueillette devant faire réaliser des économies. Celui-ci a soulevé un tollé dans plusieurs quartiers. M. Labeaume a d’abord, comme souvent, accusé les fonctionnaires d’avoir mal fait leur travail ; puis a rétropédalé pour finalement rétablir les méthodes antérieures. L’affaire a fait grand bruit, a enragé des citoyens. Mais elle a rapidement cédé la place, dans le débat public, à des dossiers qui semblent toujours prioritaires à Québec : les Nordiques reviendront-ils ? Qui chantera à l’ouverture du Centre Vidéotron ? Quel « gros nom » chantera sur les Plaines cet été ? etc.

« Le maire favorise souvent — de manière intentionnelle ou non — cette diversion par le divertissement, par le festif. Il est devenu à plusieurs égards un maire « cigale ». Depuis sa deuxième élection, il a tout misé sur le retour du hockey professionnel à Québec et la construction d’un amphithéâtre. Celui-ci, en l’absence d’une équipe professionnelle de hockey, risque d’être extrêmement coûteux pour la Ville. »

Antoine Robitaille, Le maire cigale, Le Devoir, 18 juillet 2015, http://www.ledevoir.com/politique/quebec/445418/l-eau-a-quebec-le-maire-cigale

Roger Martel (le Passeur de la Côte)

 

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________

« Autrefois on ne parlait pas de « populisme », même si le mot existait, mais de démagogie. L’excellent Alain Rey donne cette définition du démagogue : « Celui qui conduit le peuple en le flattant ». La phrase suivante dans son Dictionnaire culturel est celle-ci : « La démagogie est le pire ennemi de la démocratie ». (Serge July, Dictionnaire amoureux du journalisme, Paris, Plon, 2015, p. 665)

« La situation de l’information au Québec est préoccupante. »

Une nouveauté chez votre libraire

« La situation de l’information au Québec est préoccupante. »

Source : http://www.puq.ca/catalogue/livres/information-necessaire-perspective-citoyenne-1219.html

L’information : la nécessaire perspective citoyenne (livre papier ou numérique)

Auteurs : Raymond Corriveau, Guillaume Sirois

Éditeur : Presses de l’Université du Québec

Sensationnalisme, manque d’équilibre, absence de mise en contexte, uniformisation de l’information, sous-représentation des régions : la situation de l’information au Québec est préoccupante.

La conclusion des auteurs à ce sujet est claire et sans acrimonie : la perspective des entreprises médiatiques ne se concilie tout simplement pas avec le regard citoyen. Rejetant de plus en plus toute forme d’autoréglementation, ces entreprises semblent vouloir revenir à un capitalisme sans contraintes, abandonnant leur mission sociale d’expression démocratique pour devenir de simples instruments de profits.

Cet essai met de l’avant une nouvelle manière d’aborder l’information, soit selon une perspective citoyenne. On y revoit les grandes constituantes de l’information afin de mieux saisir son importance pour la démocratie. Cette réflexion ne se limite pas qu’aux simples constats : on y retrouve une synthèse des solutions proposées par tous les plus grands exercices de consultations publiques qui se sont penchées sur l’information.

Conclusion surprenante, les solutions sont déjà en place. Il existe un observatoire sur la culture et les communications, des ordres professionnels, des tribunaux administratifs… Il ne s’agit que de les convoquer !

2012, 152 pages, G3419, ISBN 978-2-7605-3419-3

Ce qu’on en dit…

« En quelques dizaines de pages d’une écriture directe, claire et accessible, dans un style journalistique qui emprunte les exigences de l’exercice universitaire, les auteurs brossent un inquiétant portrait de la presse au Québec. »

– Association des journalistes indépendants du Québec

http://www.ajiq.qc.ca/bulletin-independant/lectures-linformation-la-necessaire-perspective-citoyenne.php

_____

Une page de l’histoire des journaux de Lévis (Québec)

Le Canadien 1937_Levis

Journal Le Canadien de Lévis

Le Lévisien Adrien Bégin, militant du Parti libéral du Québec, fonde à Lévis le journal Le Canadien le 21 octobre 1937. « Cet hebdomadaire est un peu l’ancêtre du journal La Tribune de Lévis, une autre création du prolifique et réputé journaliste. » (Déjà 60 ans 1937-1997, cahier publié par l’hebdomadaire Le Peuple Tribune de Lévis en octobre 1997, p. 3)

« Adrien Bégin ne laissait pas indifférent. Sans son appui, un candidat avait peu de chance d’être élu lors des campagnes électorales tant au fédéral, au provincial, au municipal qu’au scolaire. »  (Déjà 60 ans 1937-1997, p. 3) Dans le premier numéro de Le Canadien, Adrien Bégin avait écrit : «  Le Canadien appuie ou blâme les hommes et les lois indépendamment des couleurs politiques et entend maintenir cette attitude. […] Le Canadien est né indépendant et indépendant il restera. Il laissera pleuvoir les jérémiades et s’exhaler les hosannas des deux partis opposés sans jamais vouloir planter sa tente dans l’un ou l’autre camp. » (Déjà 60 ans 1937-1997, p. 4)

 

VIENNE LE MOUVEMENT DE REFONDATION ET DE MORALISATION DU MOUVEMENT DESJARDINS !